Européennes, Troadec, Bonnets rouges, et si on arrêtait de raconter n’importe quoi ?

19

Ah ça s’agite, ça s’agite sur ces histoires d’élections européennes…. Troadec, les bonnets rouges…. qui enfile qui ?…. bref…. Donc, au lieu de raconter n’importe quoi, revenons aux faits :

Combien de liste bretonnes aux élections ? Donc on résume : lors de ces élections européennes, l’UDB (Union Démocratique Bretonne) partira sous ses propres couleurs. Ils ont été démarché par toutes les tendances du mouvement breton : Parti Breton, Jean-Jacques Page et “En Avant Bretagne” (Vannes), etc…. ils ont envoyé chier tout le monde. Comme d’habitude. Hégémonique. Airs supérieurs. Baaarbes à vous ! “C’est nous qu’on commande”. “On est de gôôôôche et pas toaaa”. Bref… Ils ont proposé la troisième place à Troadec. La barbe en coeur ! Ah bah autant lui proposer de couper les citrons au Trotro ! Il ne leur a même pas répondu. Aux dernières rumeurs, l’UDB négocierait avec le PS mais personne n’en sait rien. Au moins, Guyonvarc’h a une tête marrante en Andy Warhol !

Breizhistance partira avec le NPA.

Jean-Jacques Page de Vannes et son micro-parti de masse “En Avant Bretagne” partira avec le Parti Fédéraliste Européen. Jean-Jacques Page, aime bien que je l’engueule, donc je vais le tartiner sévère ! Bref… Confusionnisme ! Roi de l’usine à gaz ! Prince du billard à 25 bandes ! L’amour de la défaite ! Demain il se présentera bien à l’élection présidentielle du Togo à la tête d’une coalition centristo-bolchévique, le Jean-Jacques. Donnez-lui un truc à faire, il a l’air de s’emmerder ! Je le jure, s’il dépasse les 1% avec ses fédéralistes, je lui paye des frites !

Et donc, derniers dans les clous : Troadec + Parti Breton. Secret de sacristie, ça devrait être annoncé dans la semaine. Ah, si le mouvement breton avait eu un peu de plomb dans le bonnet, il n’y aurait eu qu’une seule liste… même détestée par tous les autres jaloux… Woh, on aurait tous voté pour elle… même en se tordant le bec….  Même une liste UDB ! C’est dire si je me fais violence ! Ca aurait peut-être fait un peu de buzz en cas de bon score. Mais non… impossible ! Trop simple ! Faut y aller à 50 sinon ce n’est pas drôle. Donc au final, on aura 4 listes bretonnes pour une circonscription allant jusqu’à Poitiers ! Ah ils vont se marrer les électeurs des Deux-Sèvres quand ils vont voir arriver les bulletins !

Troadec est-il un affreux traître ? Ayé, nous voilà parti dans les complots ! Donc, à lire certaines publications et forums, “Christian Troadec va aux élections, mais…. sans les Bonnets Rouges !” Ah le cochon ! Le vendu au Mossad ! En fait, faut juste un peu réfléchir. Les Bonnets Rouges sont-ils une formation politique ? Non. Les bonnets rouges sont un collectif, un groupe de pression, un mouvement et que sais-je encore mais un mouvement qui n’a pas vocation à se présenter aux élections. Si demain Troadec annonce qu’il se présente aux élections “au nom des Bonnets Rouges” bah imaginez la tête de Thierry Merret. Merret c’est un syndicaliste FNSEA et le co-porte-parole des Bonnets Rouges. Il n’a pas envie d’être le porte-parole d’une liste électorale, quand même ! Et puis, quand il va se présenter, lui-même, aux élections professionnelles en chambre d’agriculture, il ne va pas présenter une liste “Bonnets Rouges” ! Enfin, il faut arrêter de raconter n’importe quoi, nom de dieu ! Et Corinne Nicole, la troisième porte-parole. Déléguée CGT chez Tilly Sabco. Vous l’imaginez parler, en tant que syndicaliste, au nom d’une liste aux élections européennes ? Enfin merde, réfléchissez un peu quand même ! Là c’est l’explosion assurée des Bonnets Rouges ! Troadec est un homme politique, il va aux élections. C’est dans la logique des choses. Quand il s’est représenté à la mairie de Carhaix, il y a un mois, il n’a pas été au nom des “Bonnets Rouges” à ce que je sache ! Putain quoi ! N’écoutez pas n’importe quel bobiat ! Ah et puis “Troadec est vendu au PS, à Le Drian, aux forces obscures, à l’Opus Dei”, etc… On verra en 2015. S’il va au premier ou au second tour avec Le Drian, il aura son avoinée et il se retrouvera à poil, le gland à l’air. Parce que j’ose espérer que pas un Bonnet rouge ne soutiendra de près ou de loin le Parti Socialiste.

Mais au jour d’aujourd’hui, tout cela n’est que du vent… du blabla… des suppositions…

Ah bordel ! Quel brannée alors !

19 Commentaires

  1. L’UDB aura au moins fait un heureux en Bretagne en la personne de Christian Guyonvarc’h qu’elle nourrit depuis des années… Comment dit-on déjà en breton ? Ah oui, un “koll boued” !!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here