Manifestation des Bonnets Rouges à Brest

Malgré les derniers événements, les Bonnets Rouges restent présents et motivés. « Nous ne lâcherons rien » ont déclaré des manifestants à nos correspondants sur place.

 

17h50 : Les manifestants se dispersent. Plusieurs comités s’étaient donnés rendez-vous dans le Leon. Valérie Bescond (représentant les métiers de la pêche dans le collectif Vivre, Décidez et Travailler en Bretagne)  et des salariés de Tilly-Sabco et de l’agroalimentaire avaient rejoint les rangs.

 

17h30 : La vente de crêpes et muguet vient de s’achever. Rupture de stock. Les bénéfices seront versés à Skoazell Vreizh qui s’occupera de les faire bénéficier aux prisonniers.

 

16h30 : Après une marche pour l’emploi en centre ville, une jeune employée de l’agro-alimentaire prend le porte-voix « La liberté de nos camarades est à terre. Parce qu’ils ont toujours été là pour nous et qu’ils nous ont toujours soutenu dans les difficultés de nos entreprises, je vous demande qu’on s’allonge tous pour eux qui sont en prison ! Ensemble pour ceux qui sont privés de liberté ! »
Les manifestants s’allongent en gardant le silence pour symboliser la mort de l’emploi et leur soutien aux jeunes gens emprisonnés.

 

à 15h30 : Corinne Nicole prend la parole lors d’un discours ferme dans lequel elle a ardemment défendu l’emploi en Bretagne. « Nous irons chercher les clefs de l’usine directement à la CECAB » a annoncé la déléguée CGT du personnel de Tilly-Sabco en rappelant tout son soutien aux pnze Bonnets Rouges mis en cause dont quatre sont encore détenues à Saint-Brieuc et à Rennes.

Prenant la parole pour les personnes mises en cause, Philippe Parisse a réaffirmé le soutien des Bonnets Rouges lors d’une intervention. Il rappelle que les personnes incarcérées « ont agit dans le strict cadre de la Charte des Bonnets Rouges » qui demandait la fin de l’Ecotaxe. Il rappelle aussi que tous les Bonnets Rouges ont été présents ensemble sous les portiques répondant aux différents appels et que la solidarité doit continuer.
A Brec’h, on se souvient que Thierry Merret, un des leaders des Bonnets Rouges, et président de la FDSEA 29, avait déclaré à la presse «on est venu pour démonter le portique, c’est dommage qu’ils ne l’aient pas fait avant nous». La manifestation avait ensuite dégénéré et c’est un des points reprochés aujourd’hui aux onze prévenus.

 

à 15h00 : Près de 300 Bonnets Rouges sont présents pour l’emploi, place de la Liberté à Brest cet après-midi. Pour venir à Brest,  les ex-GAD et les salariés de Tilly-Sabco ont improvisé une opération escargot depuis le parking de GAD à Landivisiau jusqu’à Brest engendrant plusieurs kilomètres de bouchons.

Des panneaux de soutiens ont été affichés devant la mairie et des Bonnets Rouges tiennent un stand de vente de crêpes et de muguet au profit des prisonniers politiques. Les passants peuvent y écrire des mots d’encouragement aux personnes incarcérés. Les messages devraient leur être transmis dès demain.

En Haute-Bretagne, une cinquantaine de Bonnets Rouges se sont donnés rendez-vous devant l’hôtel de ville de Saint-Nazaire. Ils sont une soixante à manifester pour l’emploi en Bretagne.

 

30 COMMENTS

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.