SRFC-EAG : Guingamp gagne la revanche

Depuis l’arrivée dès ce matin des supporters bretons dans la capitale française, quelques quartiers de Paris ont vu déferler une vague rouge et noire. Depuis la gare Montparnasse jusqu’à Saint-Denis, l’ambiance est au rendez-vous.

Sur France 2, diffuseur du match, on voit même apparaître  à l’écran « Roazhon (Rennes) », « Gwenngamp (Guingamp) » et « Gourfenn (finale) » lors de la présentation du match.

Yann Queffélec  est intervenu sur le plateau du JT. Il y défini « l’identité bretonne » comme « un esprit de poésir, de rébellion et de rencontre avec autrui« . « Le peule breton est une réalité historique, la Bretagne a été une nation, c’est même la nation qui a eu la plus longue légivité en Europe […] avec un hymne non pas régional mais national« .

Il réaffirme la présence de la Loire-Atlantique en Bretagne suite à une question de Laurent Delahousse à propos de la manifestation le 19 avril dernier à Nantes pour la réunification.

(voir vidéo du JT de ce 03 mai – de la 30ème à la 32ème minute)

Coté terrain, après un Bro Gozh ma Zadoù interprété, a cappella, par Nolwenn Le Roy, l’EAG domine très largement le match et mène 2 à 0 au compteur. Les Trégorois ont inscrit un but juste avant la pause (Pereira, 37′) après de multiples occasions de jeu. Break effectué juste après la reprise (Yatabaré, 46′).

Victoire méritée (2-0) pour l’En Avant ! Rennes n’a presque pas été présent lors de cette rencontre, malgré quelques sursauts en toute fin de match.

13 COMMENTS

  1. BRO GOZH MA ZADOU ! Méditez bien les paroles traduites en français Monsieur AUXIETTE… »Si autrefois la Bretagne a été vaincue durant les guerres,
    Sa langue est restée vivante à jamais,
    Son cœur ardent bat toujours en son sein.
    Tu es réveillée maintenant ma Bretagne ! » Avis à tous les jacobins…et pour finir un grand bravo à Monsieur Yann QUEFFELEC et à EAG bien sûr.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.