« Pourquoi le bilinguisme français-breton pour nos enfants à l’heure de l’Europe ? » avec le professeur Gilbert Dalgalian.

Conférence ouverte à tous, entrée libre, organisée par Div Yezh Bruz, association de Parents d’élève pour l’enseignement bilingue français – breton à l’école publique

Mardi 27 Mai 2014 à 20h30
Maison des Associations – Salle Romarin
59 avenue Alphonse Legault à Bruz

«Les langues, ça ne fonctionne pas comme les vases communicants. Les langues ne sont jamais en concurrence. Plus on apprend et plus cela facilite l’apprentissage de nouvelles langues. Il y a un effet cumulatif. L’apprentissage d’une langue ne nuit pas à l’apprentissage d’une autre langue, c’est tout le contraire» Gilbert Dalgalian

Docteur en linguistique et psycholinguiste Gilbert Dalgalian consacre sa vie à l’apprentissage et à l’enseignement des langues et nous démontre tout au long de son exposé que tout enfant devenu bilingue acquiert la capacité d’apprendre d’autres langues avec aisance et rapidité.

Parler différentes langues est une richesse, en apprendre plusieurs c’est multiplier ses chances.

Cette conférence sera également l’occasion d’un échange sur les possibilités qu’offre notre environnement en faveur d’une éducation plurilingue précoce.

Il répondra à vos questions, vos doutes, vos certitudes sur le sujet :

« A quel âge doit-on commencer à parler plusieurs langues ? Quels sont les avantages du bilinguisme précoce français-breton ? Etre confronté à plusieurs langues n’entraîne-t-il pas une confusion ? Que dit l’Éducation Nationale ? Pourquoi le breton ? Je ne parle pas le breton, est-ce un problème pour mon enfant ? Je parle une autre langue que le français, dois-je la parler avec mon enfant ? »

Div Yezh Bruz
site : http://divyezh.bruz.free.fr


 

Une éducation bilingue français – breton est possible pour nos enfants à l’école J. Prévert Comment peuvent-ils en bénéficier ?

5 classes bilingues publiques existent à Bruz de la maternelle à l’élémentaire, offrant une pratique quotidienne de 2 langues à plus de 110 enfants.

Il n’est pas nécessaire d’habiter la commune de Bruz pour que votre enfant puisse bénéficier d’un enseignement bilingue. (dérogation de la carte scolaire liée à la spécificité de l’enseignement)

Présentation de Div Yezh Bruz et du bilinguisme breton – français

22 COMMENTS

  1. Tous les spécialistes sont d’accord avec cette analyse. Mais cela ne change pas grand chose dans la situation des langues dites régionales. La raison est connue de tous : elle est politique. Et les responsables politiques français ont poussé le cynisme et la volonté de malfaisance jusqu’à modifier la constitution pour que le français soit « la langue de la République ». La lutte pour nos langues relève donc d’un combat politique. Je ne fais qu’énoncer un truisme, mais à l’heure où l’Etat français est affaibli, de tels truismes ont peut-être une justification.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.