BRETILLIE

TRIBUNE LIBRE

BRETILLIE

Dans Ouest-France, aujourd’hui mardi 13 mai 2014, un article en page Bretagne (page 7) mentionne une banderole bretonne « déployée » sur un « pont de la Concorde », monument qui, d’après la photo jointe, franchirait un cours d’eau parisien navigable. L’action mentionnée est revendiquée par les militants d’une liste bretonne à des élections européennes qui, si l’on doit se fier à l’enthousiasme des média, approchent à grands pas.

Malgré mon peu d’intérêt pour la décoration du mobilier urbain en général, et celui de villes que je ne fréquente pas en particulier, j’ai lu cet articulet car je m’apprêtais, dans le secret de l’isoloir bien sûr, à voter pour la liste promue par ladite banderole, quand un détail a retenu mon attention toujours en éveil.

Figurerait sur cette liste, nous dit l’article non signé, « le Bretillien » Daniel Cueff. Là, mon sang n’a fait qu’un tour : bretillien ! le néologisme malsain, promu par les rédacteurs du quotidien rennais, a cette vertu qui favorise la circulation sanguine et m’évite le recours a des produits médicaux plus frelatés.

Daniel, je ne te connais pas mais je sais que tu es léonard, comme je suis trégorrois, et que nous habitons tous deux le pays rennais, où tu es maire et moi enseignant. Mais nous savons aussi que le terme « bretillien » est une invention récente, couteuse, scélérate, destinée à défendre et promouvoir le département (et surtout les privilèges de ses élus menacés par les réformes) invention organisée par des communicants vaseux et surpayés. Nous voyons bien que les journalistes d’Ouest-France ont pour mission d’utiliser le terme dans chaque article, selon les recommandations de ces communicants.

Dénonçons donc ce vocable, malsain dans son origine comme dans ses buts, véritable insulte à notre intelligence, comme à notre identité bretonne : un département n’est pas une identité.

J’aimerais donc savoir si, ta canditature te laissera bien un peu de temps pour cet acte de salubrité publique, tu vas  protester  contre la manipulation infâme à laquelle ton nom a été associée par les promoteurs de la Bretillie. Ma détermination à voter pour ta liste sera dès lors acquise.

Cordialement et antibretilliennement

Mark Kerrain

6 COMMENTS

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.