STX confirme vouloir se séparer de sa filière européenne

8
5

Le groupe STX a confirmé hier vouloir se séparer de ses filaires européennes. Les Chantiers de l’Atlantique, basés à Saint-Nazaire (44), et Leroux Naval à Lorient (56) sont donc à vendre.

La crise financière a beaucoup impacté  STX Offshore & Shipbuilding depuis 2008. Appelé à l’aide l’année dernière, le principal créancier de la société, la Korea Development Bank en est devenu principal actionnaire.

L’organisme financier, qui a besoin de cash pour sauver le constructeur, n’a jamais caché son intention de vendre STX Europe. Certains pensaient la menace écartée suite à la ferveur occasionnée après l’annonce de commandes, assurant la construction d’un paquebot tous les ans en Loire-Atlantique.

La direction a informé jeudi le comité d’entreprise qu’une plaquette avait été réalisée pour démarcher les investisseursa annoncé Christophe Morel, délégué syndical CFDT.

STX et ses sous-traitants emploient 6500 personnes sur les deux sites bretons.

8 COMMENTS

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.