Paul Molac : « Non, une Bretagne réunie n’est pas un réflexe identitaire! »

Intervention de Paul Molac à l’Assemblée nationale sur la réforme territoriale et les redécoupages régionaux : Non, une Bretagne réunie n’est pas un réflexe identitaire !

 

Le mardi 27 mai,  un débat préalable à la réforme territoriale était au programme des discussions à l’Assemblée nationale. Alors que la question continue d’être très largement commentée en Bretagne, Paul Molac, député apparenté Union démocratique bretonne (UDB) s’est longuement exprimé sur les enjeux de cette réforme, notamment en ce qui concerne les redécoupages régionaux :

« Ce que je ne comprends absolument pas, c’est que l’on n’envisagerait plus de redécoupage de régions mais de simples fusions. Si l’on s’en tenait à des fusions, la Bretagne resterait amputée de son cinquième département, la Loire-Atlantique. Comment expliquer cela aux Bretons, eux qui n’ont jamais autant voté pour des listes régionalistes que lors de ce dernier scrutin européen ? Comment expliquer cela aux 548 communes sur les 1 491 que compte la Bretagne à cinq départements qui ont voté des vœux pour la réunification de la Bretagne ? Comment l’expliquer à ceux qui, depuis plus de quarante ans, manifestent à plus de 10 000 personnes et à intervalle régulier, comme il y a un mois, pour une réintégration de la Loire-Atlantique à la Bretagne ? Dois-je rappeler que, dans toute la France, ce sont les seuls à s’être mobilisés avec leur région sur les questions institutionnelles ? Alors que le Président de la République et le Premier ministre appelle les Français à se saisir de cette réforme, on claquerait la porte au nez aux seuls citoyens qui se sont exprimés avec enthousiasme sur la question. On ne leur offrirait même pas la possibilité d’être consultés comme j’y invite dans une proposition de loi qui vise à faciliter la tenue de référendum en cas de redécoupage des régions. Ce qui se passerait en termes de démocratie ne serait pas anodin. […] Une solution s’impose, elle saute aux yeux, n’en déplaise à certains : le redécoupage. Selon un sondage récent, 90 % des Bretons refusent de voir la Bretagne privée d’existence propre. En quoi cela est-il synonyme de réflexe identitaire puisqu’on peut tout à fait être Breton et Français. Je pense que j’en suis un bon exemple, tout de même !»

Vidéo de l’intervention de Paul Molac

42 COMMENTS

  1. Pas vraiment d’accord avec Paul MOLAC.

    La réunification est également un réflexe identitaire (on parle quand même de l’intégrité du territoire d’un peuple européen identifié depuis plus de 15 siècles. Avec Nantes comme ville capitale depuis le 9ème siècle, soit au-moins 2 siècles avant que le mot « France » n’apparaisse sur des cartes).

    Si ce que dit Paul Molac est exact, cela signifierait que l’identité bretonne est une forme de déviance inacceptable au niveau des droits humains.

    Ainsi, les droits de l’homme permettraient d’être français, allemand, écossais, japonais, kurde, tibétain, mais pas breton!… surprenant!

    De fait, le refus de réunification de la Bretagne ne serait que la mise en application d’un acte raciste, ou du moins xénophobe, qui serait légal! Intéressant!

    En toute honnêteté, il est fort probable que le fond du problème soit exactement cela (pas au niveau des droits de l’homme, mais au niveau des valeurs de la République), et comme toute vérité n’est pas bonne à dire, M. Molac est très certainement obligé de jouer avec les mots pour ne pas réveiller le réflexe naturel de ses opposants!

    • Mais pourquoi donc ne pas demander aux premiers interessés : les habitants eux mêmes de la Loire Atlantique

      un reférendum s’impose, avec la question clairement posée

      etes vous pour ou contre le rattachement de la loire atlantique à la bretagne, avec l’abandon pour nantes du statut de capitale régionale au profit d’une déconcentration des pouvoirs entre brest, rennes et nantes; et le surcout d’un bilinguisme institutionnel ?

      par descence, j’éviterai d’imposer 2 minutes de biniou par semaine 😉

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.