Réforme Territoriale : François, t’es tout seul c… !

49

Tribune libre

C’est demain ! Mardi ! On va savoir de quel hippocampe va accoucher la « réforme territoriale ». Bretagne 4 départements ? Fusion avec les Pays de la Loire ? Regroupement avec la Nouvelle-Guinée ? C’est demain !

Donc, si on est regroupé avec les Pays de la Loire la Bretagne n’existe plus. J’en ai déjà causé. . Si la Bretagne reste à 4 départements, on aura un monstre « Val de Loire » à 12 départements et nous on restera à danser devant le frigo…. comme des pauvres saints… avec nos 4 départements… privés de la force économique que nous aurait amené la réunification des 5 départements. Ah et puis, vous n’aviez pas compris ? L’affreux complot est limpide comme la Plancoët, pourtant ! L’enchainement infernal est déjà acté ! Dans 3 mois, les autres moules à gaufre de Cuillandre (maire de Brest), Appéré (maire de Rennes), Rolland (maire de Nantes) et consorts nous feront une tribune dans Ouest-France en exortant l’Etat à nous adjoindre à la nouvelle « super-région ». Et l’affaire sera faite ! Mais oui ! J’entends déjà les arguments ! « La Bretagne est trop petite », « ici, on commence déjà à bouffer les clebs », « la Bretagne seule c’est la Guinée-Bissau après les criquets ». La Bretagne à 4 départements aujourd’hui, c’est la dissolution dans le Grand-Ouest Val de Loire demain ! Jusqu’à Chartres ! Et après demain ce sera Mourmansk !

Bref… tout cela est déjà écrit ! On est marrons ! Cocus comme la Trierweiller ! Vendus comme des cochons à la Foire de Moncontour !

Pour calmer les bretons, Hollande et Valls ont déjà sorti la lumineuse idée, le « plan secret » : « là on fusionne Pays de la Loire (44 compris) et région Centre et dans 3-4 mois, on réunifie la Bretagne ». Même le plus demeuré des gaulois ne peut croire à un truc pareil. Et pourtant, ça se répand…. tout doucement… sur les réseaux sociaux… La Loire-Atlantique va être intégrée dans le Val de Loire et puis dans quelques mois, elle est rattachée à la Bretagne. Meuh oui !

En fait, ce qu’il a dû se passer, c’est que Hollande a écouté les couineries de Jacques Auxiette le président actuel des Pays de la Loire. L’autre a dû lui chanter Ramona, que « les masses paysdeloiriennes voulaient rester ensemble et fusionner avec je ne sais qui, sinon ce serait la révolution » et blablabla. Et Hollande, bah, il marche. Donc quand, mardi, ça va hurler de tous les bords parce que la Bretagne ne sera pas réunifiée, Hollande verra tous les Le Foll, les Ayrault, les Cuillandre et compagnie le laisser dans sa mouise avec son hippocampe. Quand il y aura des attentats en Bretagne, des occupations de préfecture, des manifestations, c’est lui qui se tapera le service après-vente de son beau chopin.

Quand on lui promènera la bobine au bout d’une pique dans les rues de Nantes et de Brest, il en faudra des aller-retour en scooter, rue du cirque, chez Julie Gayet, pour lui redonner le goût de la petite blague au François.

Parce que ce que tu n’as pas compris, mon bon François, c’est que la Bretagne réunifiée, ce sont des millions de bretons qui l’attendent. La fusion de la Bretagne avec les Pays de la Loire, avec le Centre, avec la Mayenne, avec je ne sais qui, PERSONNE N’EN VEUT. Tous les razibus qui t’ont fait une tribune dans Ouest-France pour te raconter ça ne représentent qu’eux-mêmes. Une trouvaille d’un service de com’ quelconque.

Donc qu’est-ce qui va se passer avec ta réforme territoriale, bah tu vas te retrouver seul… au milieu des mécontents…. des déçus…. des furieux…. comme un con…. Comme d’habitude….

mael.pellan@gmail.com

49 Commentaires

  1. En accord avec la note de Philippe.
    On peut ne pas être d’accord et l’exprimer, c’est salutaire.
    Mais cette façon d’insulter, qui que ce soit, ne place pas son auteur à la hauteur de ce qu’aurait apporté un argument.
    Dommage, sans doute.

  2. Fusion des régions : vers un rattachement des Pays de la Loire au Poitou-Charentes
    02.06.2014 à 20:54
    Le Monde.fr
    François Hollande doit dévoiler mardi 3 juin sa réforme territoriale dans plusieurs titres de la presse quotidienne régionale. Mais le président de la République a déjà commencé à prévenir certains élus locaux des fusions envisagées, selon le quotidien Ouest France.

    Le chef de l’Etat aurait ainsi appelé le président du conseil régional des Pays de la Loire, Jacques Auxiette, pour lui expliquer que sa région allait fusionner avec la région Poitou-Charentes. La Bretagne resterait dans ses frontières actuelles. Jacques Auxiette aurait communiqué cette information aux élus présents à la première réunion du comité régional de suivi de la réforme territoriale.

    « Le président de la République m’a fait part de la volonté de nos voisins bretons de rester à quatre départements, et a évoqué d’autres hypothèses. Je lui ai redit l’opposition des acteurs régionaux à une fusion avec la Région Centre », a précisé M. Auxiette devant le comité de suivi.

    >> Lire aussi notre article : Hollande tranchera lundi sur la fusion des régions françaises

    LEVÉE DE BOUCLIERS

    Jacques Auxiette, la ministre de l’écologie, Ségolène Royal, et son successeur à la tête du conseil régional de Poitou-Charentes, Jean-François Macaire, s’étaient rencontrés la semaine dernière pour étudier l’hypothèse d’une fusion de leurs deux régions, rappelle Ouest France. Mais le scénario avait provoqué une levée de boucliers, plusieurs élus dénonçant un calcul politique de Ségolène Royal.

    Les révélations de Ouest France ont d’ailleurs provoqué rapidement un flot ininterrompu de réactions. L’ancien premier ministre Jean-Marc Ayrault a ainsi marqué immédiatement son opposition au projet, au nom de « l’intérêt des populations ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here