A Nantes, des Bonnets Rouges invités à danser à la gay-pride

51

A Nantes, la jeune Amélie du collectif des Bonnets Rouges s’est enchaînée samedi aux grilles de la préfecture afin d’obtenir la possibilité de remettre des doléances et une lettre pour François Hollande au préfet.

Au passage de la gay-pride à proximité de la préfecture, la jeune femme, en bonnets rouges, a été invitée à rejoindre un char et les animateurs n’ont pas manqué de saluer sa présence au micro par un “Les Bonnets Rouges sont avec nous ! Nous sommes avec les Bretons !”
“Les Bonnets Rouges c’est le monde réel et ils ne sont pas de le rejet mais dans la construction !”. Un beau pied de nez à ceux qui crient au repli et au manque d’ouverture d’esprit des militants bretons aux 11 doléances pour un peuple.

Sans doute incommodées par le passage de la gay-pride, c’est d’ailleurs le moment que des personnes porteuses de Bonnets Rouges, mais avec des revendications très différentes de celles du Collectif Vivre Décider et Travailler en Bretagne, ont choisi pour disparaître emmenant avec eux les deux animateurs du site “agenceinfolibre” pro-soralien qui harcelaient le journaliste de BFMTV.

En images : copyright DR/7seizh.info

Ce diaporama nécessite JavaScript.

51 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here