Bonnets Rouges : la réponse du Comité de Quimper au PS finistérien

DSC_0657-001 Quimper, le 16 juin, après le communiqué incendiaire du PS finistérien appelant à la dissolution du mouvement des Bonnets Rouges, le Comité de Quimper a tenu à réagir :

communiqué  dissolution du PS

Le PS Parti Socialiste finistérien demande la dissolution du mouvement des Bonnets Rouges de Bretagne.     Le Président François Hollande, socialiste, voit se dissoudre chaque semaine sa cote de « popularité » comprise entre 14% et 21% selon l’orientation du média et de l’institut de sondage. Aux dernières élections municipales à Kemper, Bernard Poignant, Conseiller particulier du Président et vieille figure politique … s’est évaporé ! Aux dernières élections européennes, le PS Parti Socialiste culmine à 16,73% en Penn ar Bed quand la liste Nous te ferons Europe, dont la tête de liste est Christian Troadec, figure emblématique des Bonnets Rouges de Bretagne, est à 11,54%. Le grand parti français a plusieurs décennies d’existence et le petit parti breton quelques mois à peine. Aux prochaines élections régionales, tous les instituts de sondage et services de renseignements prévoient la poursuite de l’évanescence du PS Parti Socialiste, et même leur Premier Ministre s’inquiète ces jours-ci de sa disparition pure et simple.   Mesdames et Messieurs de la fédération finistérienne du PS Parti Socialiste, quand on perd pied à ce point-là, on a l’élémentaire correction de respecter un mouvement jeune de moins d’une année, populaire et plein d’avenir, lui.   Tout citoyen mérite le Respect, qu’il ait comme signe de ralliement une rose rouge ou un bonnet rouge.   Le PS vous écoute sur http://www.ps29.org/Contacts   A retrouver sur Facebook Bodad Ar Bonedoù Ruz Kemper – Comité des Bonnets Rouges de Quimper

33 COMMENTS

  1. Le petit bout de la lorgnette quimpéroise ne facilite pas l’ouverture d’esprit sur notre monde ni la prise de mesure concernant les enjeux actuels. Heureusement que depuis l’institut de Locarn Le Lay continue à vendre ce qui leur reste comme part de cerveau à Coca-Cola avec la bénédiction de l’Archevêque de Rennes et des retraitables Le Drian et Claudy Lebreton ; on ne mentionnera qu’accessoirement Pineau, Locarnien réputé, qui préfère offrir ses collections personnelles d’art moderne aux Italiens plutôt qu’aux Bretons qui sans doute n’ont pas l’ouverture d’esprit pour les appréhender !
    Heureusement que les jeunes Maires des grandes cités du Grand Ouest de Brest à Angers en passant par Rennes et Nantes ont compris que notre intérêt est dans la réalisation de l’unité des forces qui émanent de la Région administrative Bretagne conjuguées à celles de la Région administrative Pays de la Loire § Comme quoi, il ne faut jamais désespérer de nos élus !

  2. On se demande pour qui se prennent ces gens. Ils n’existent que grâce à la franchise « PS » qui leur est octroyée par Paris. Et si quelques bretons votent encore pour eux, c’est plus par routine que par conviction.
    Les Bonnets Rouges eux ne sont pas un parti politique bien sûr. Mais c’est encore bien mieux : 11 revendications concrètes et relativement faciles à mettre en oeuvre. Un programme qui a mobilisé des dizaines de milliers de bretons de toutes tendances politiques au cours des derniers mois.
    Dites-moi, qui serait prêt à aller manifester, démonter des équipements dans la clandestinité et risquer la prison pour le PS ?

  3. EXCELLENTE RÉPONSE ! !!

    SI TOUTEFOIS LE PS 29 AVAIT UN PEU DE COURAGE ET DE POUVOIR DE DÉCISION, ILS SERAIENT NOMBREUX A NANTES LE 28 JUIN PROCHAIN . . ! !!

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.