Pour SKED, « manifester à Nantes le 28 juin est une question de survie »

SKED, fédération des associations du Pays de Brest en rapport avec la culture bretonne et celtique, communique au sujet de la manifestion qui se tiendra à Nantes, le 28 juin, devant la Préfecture.

La Bretagne est menacée, mobilisons-nous ! Son territoire, sa langue, sa culture, son économie : un pays, c’est d’abord un peuple et un territoire, soudés par une longue histoire commune.

La Bretagne risque aujourd’hui d’être noyée dans un « Grand Ouest », avalée et dominée par la prédominance des grandes villes, Angers, Le Mans, Nantes, Rennes dans ce qu’on appelle la métropolisation (initiée par Sarkozy et mise en place par Hollande). Le centre de gravité économique va se déplacer vers l’Est. Des organismes commencent déjà à se recentrer à l’est de Rennes.

L’ouest de la Bretagne, déjà très touché par des milliers de pertes d’emplois va-t-il devenir une réserve pour touristes ? Les milieux ruraux et bretonnants sont en ce moment largement inclus dans cette destruction catastrophique. Ce n’est pas le protéiforme « Grand Ouest » qui va nous sauver !

La Bretagne peut devenir une région forte. Partout en Europe, les régions modernes, construites sur des fondements historiques et une cohérence notamment culturelle, sont respectées par les Etats. Elles sont dans toutes les démocraties au cœur des politiques
publiques et le fer de lance de la sortie de crise. Il n’y a qu’en France que le mépris envers les régions et le fait régional s’exprime avec tant de véhémence. Après les territoires et l’économie, la langue !

Croyez-vous que le nom même de « Bretagne » va rester ? Croyez-vous que les élus de la Sarthe ou du Maine et Loire vont voter des subventions pour la langue et la culture bretonnes ?

Les tenants du régime français uniforme attendent tranquillement que la langue bretonne meure ! Combien de bretonnants dans 10 ans ? dans 20 ans ? Malgré les recommandations, les dénonciations, les condamnations par l’UNESCO, le vote quasi unanime du parlement européen pour sauver les langues menacées, rien n’y fait, la France est sourde.

SKED a réservé un car pour Nantes (20€ par personne), INSCRIVEZ-VOUS au 0298802671 ou sked.breizh@free.fr

18 COMMENTS

  1. en tant que militant brezhoneg en 44, je confirme …
    les pdl ne lachent pas une tune pour le breton ni pour le gallo ! et il n’y a aucune raison ksa change !

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.