Visite de Marylise Lebranchu en Bretagne : manifestation devant la mairie de Châteaulin

16

DSC_0589-001 15h50 : Un cordon de CRS bloque s’accès à la sous-préfecture, empêchant toute action.

15h00 : Une dizaine d’intermittents du spectable ont rejoint le mouvement.

14h15 : La ministre est arrivée à pied, tout sourire, sous la huée des manifestants et les banderoles “Nantes en Bretagne”.

14h00 : Une vingtaines de personnes manifeste devant la mairie de Châteaulin (29) pour interpeller Marylise Lebranchu.

Après Lorient la semaine dernière, la ministre de la Décentralisation et de la Fonction publique continue son tour “NOTReFRANCE” pour échanger avec les élus et les agents sur le thème de la Réforme Territoriale.

Une inscription “44=BZH” a été taguée sur le sol devant l’hôtel de ville, malgré la présence de six gendarmes.

 

16 Commentaires

  1. On fait la tournée des popotes pour se rendre compte de l’étendue des dégâts provoqués par le nouveau coup de francisque hachant encore sur la même plaie la Bretagne en deux.

    Faut que ça passe… Mais si ça casse ?

    On a beau appartenir au gouvernement de tous les Français, on n’est jamais trop prudent : mairies socialistes et préfectures donc…

    Néanmoins, juste une question ou deux, histoire de se renseigner du fond de nos campagnes…

    Et l’Assemblée de Bretagne 4, elle sert à quoi dans cette étrange conception de la démocratie ?
    Tiens, c’est curieux : elle passe après mairies et préfectures ?

    Et les Cahiers de Doléances (15 000 en 2 mois) même initiés par de détestables porteurs de bonnets trop voyants, ce serait donc nul et non avenu ? Pas dans les clous ? Fouillez dans vos souvenirs : cela ne rappelle vraiment rien à une ministre de la République ?

    En plus il y a l’agacerie du “tribun à l’ego sur-dimensionné”. Aussi sur-dimensionné que son score atypique, qui brouille les stratégies sans crier gare en grignotant des votes appartenant en pleine propriété à des partis sérieux ayant pignon sur rue…

    Faudrait quand même aller voir de plus près si tout cela est bien légal…

    D’ailleurs nos représentants du Finistère, mus par un grand souffle démocratique, ont déjà judicieusement fait une demande d’annulation ou de suppression – d’excommunication en tout cas – de cette bande de chapardeurs venus d’on ne sait où…

  2. République n’a jamais voulu dire démocratie…
    Et les “républiques démocratiques” d’avant le Mur de Berlin, ça ne vous rappelle rien ??? LOL

  3. Un système ultra centralisateur est le modèle commun de toute les dictatures ! C’est donc clairement antinomiques avec l’idée même d’égalité de respect et d’harmonie ! Le système fédéraliste quand à lui est commun à la majorité des grandes démocraties ! Il est donc tout bonnement impossible d’avoir une réelle démocratie avec notre modèle, qu’attendez vous pour l’admettre ? Une nouvelle république est possible plus égalitaire et respectant les peuples qui la composent en les reconnaissant et en les associant pour être plus fort ! J’ai bien peur que l’on passe à côté par votre faute ! Et pour sauver quoi ? L’intérêt général ? Dans l’inégalité ? Quel paradoxe ! ! ! Comme la tolérance à la Française qui en fait est de l’intolérance ! On est plus à un paradoxe prêt dans cet hexagone !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here