La FDSEA réclame une restructuration cohérente de l’abattage en Bretagne !

11

Communiqué de presse

 

La FDSEA du Finistère souhaite réagir à l’article paru aujourd’hui, ce mercredi 2 juillet dans un quotidien régional, en apportant une précision quant aux propos de Jean-Michel Lebreton qui y ont été relatés, à l’occasion de la session Chambre d’agriculture. Celui-ci s’est en effet exprimé vis-à-vis du projet LAMPAUL Agro à titre personnel et non au nom de la FDSEA.

La FDSEA a toujours dénoncé l’incohérence totale dans laquelle la fermeture de l’abattoir du site de Lampaul-Guimiliau a plongé l’abattage en Finistère. Cette décision absurde a engendré un déséquilibre dans l’activité d’abattage de la Région Bretagne puisque la capacité d’abattage du Finistère est devenue inférieure de plus de moitié à sa production ! Malgré des contraintes grandissantes, les éleveurs finistériens résistent mieux à la crise, confirmant ainsi la place de leader du Finistère dans la production française.

La FDSEA réaffirme donc son soutien au projet LAMPAUL Agro. Remettre de la proximité entre les abattoirs et les zones de production permet de conforter la filière porcine et ses emplois en Finistère. Sans bousculer les abattoirs déjà en place, ce projet va créer a minima 250 emplois directs et plus de 1 000 emplois indirects. Positif pour l’emploi donc, mais aussi pour l’économie et les attentes sociétales tant sur la garantie sanitaire, que sur la traçabilité ou encore le bien-être animal !

Le projet LAMPAUL Agro est prêt à relever le défi du redressement productif, encore faut-il lui en donner les moyens ! Qu’attendent les pouvoirs publics pour leur permettre d’obtenir les clés du site ?

11 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here