Alsace : une pétition contre la création d’un “Grand Est”

67

Le maire de Mulhouse, Jean Rottner, a mis en ligne une pétition intitulée “Arrêtons de subir !” pour dénoncer le redécoupage voté la semaine dernière par l’Assemblée Nationale.

Les élus alsaciens refusent catégoriquement une fusion avec la Lorraine et la Champagne-Ardenne. Il proposent une solution alternative, à savoir la fusion des deux départements avec la région.

Plus de 17 000 personnes ont déjà signé le texte.

_________________________________________

Le Gouvernement a fait adopter, dans la nuit du 17 juillet, par l’Assemblée Nationale, un redécoupage des régions françaises qui ne tient compte ni de la cohérence de territoires, ni des identités de nos populations, ni des engagements pris précédemment envers les élus régionaux.L’Alsace se voit ainsi contrainte de fusionner avec la Lorraine et la Champagne-Ardenne.

Quelle influence restera-t il à Strasbourg ou à Mulhouse dans cet ensemble hétérogène de 5,5 millions d’habitants dont Metz ambitionne déjà d’être la nouvelle capitale régionale ?

Comment espérer préserver le siège du Parlement européen ou le droit local ?

Comment l’Alsace rhénane pourrait-elle conserver son identité dans une région qui s’étendrait jusqu’aux portes de Paris ?

Une telle fusion, enfin, est-elle équitable quand la Bretagne et les Pays de la Loire obtiennent si facilement la possibilité de conserver intact leur périmètre malgré l’évidente cohérence de leur rapprochement ?

A défaut d’avoir pu faire entendre raison au Gouvernement et au Président de la République, nous, Alsaciens, devons désormais prendre notre destin en main !

La loi du 16 décembre 2010 permet, dans un souci de renforcement de la compétitivité des grandes agglomérations, aux départements et aux régions de fusionner. Cette disposition législative ne peut néanmoins être mise en œuvre qu’avec l’accord de toutes les assemblées concernées.

Nous devons donc nous rassembler pour rester acteurs de notre destin.

Elus locaux et citoyens Alsaciens, nous en appelons solennellement aux assemblées du conseil régional et des deux conseils généraux, et plus particulièrement aux élus du Haut-Rhin, pour qu’ils adoptent, dès la rentrée de septembre, une délibération concordante instaurant un Conseil Unique d’Alsace.

Je propose également, bien que cela ne soit plus obligatoire, d’organiser, avant la fin de l’année,  un référendum pour que les Alsaciens puissent s’exprimer en toute indépendance sur leur avenir régional.

Si, comme moi, vous estimez que l’avenir de votre région ne doit reposer que sur le consentement des populations qui y vivent, faites entendre votre voix, signez cette pétition et faites la circuler autour de vous.

Jean Rottner, Maire de Mulhouse

67 Commentaires

  1. Bonjour, je regrette que l’union avec la région Alsace (et Lorraine) ne prévoit pas le rapprochement avec la Franche-Comté… Il faut regarder un peu plus haut et un peu plus loin. Nous sommes des régions ayant des frontières avec la Belgique, le Luxembourg l’Allemagne et la Suisse. tournées vers le développement économique, culturel et social de ces pays limitrophes. Un exemple, l’aéroport de Mulhouse-Bale-Fribourg est une réussite à reconduire (voir le projet de réalisation d’une prison commune avec la Suisse, etc..)…Besançon Haut-Doubs, Neuchâtel, Lausanne, ont des possibilités de développement et bien d’autres situations sont possibles. N’oublions pas que nous sommes en Europe, et rien ne doit nous le faire oublier. Gabriel Sire Besançon

    • Bonjour, vous êtes dans le juste. L’Alsace-Moselle, plus le Territoire de Belfort qui était avant l’annexion allemande alsacien (comme le département breton qui devrait être détaché des Pays de Loire pour réintégrer l’unité bretonne) , et La Franche-Comté ont une logique historique, économique et frontalière, car tournés vers leurs voisins historiques, soit le Palatinat, le Bade-Wurtemberg et la Suisse, alémanique et Jura Suisse. Cela fait à présent une douzaine d’année que la communauté de Strasbourg travaille à la création du premier district européen avec l’Ortenau coté allemand, et idem des projets sont en cours en Moselle et du coté du Haut-Rhin avec Fribourg (Allemagne) et la Régio (Bâle, Jura allemand et alsacien)…et donc le Jura suisse et français serait dans la suite logique, et l’aboutissement d’une région européenne naturelle, historique et économique transfrontalière avec Belgique, Luxembourg, Allemagne (Palatinat & Bade-Wurtemberg) et Bâle /Soleure (Franches-Montagnes côté Suisse & Franche-Comté coté français. Les lois locales d’Alsace-Moselle seraient hyper-positivement acceptées car très avancées socialement sur le reste de la France. Hollande est tout sauf un imbécile, mais là ils ont créé un truc énorme faisant le buzz….pour peut-être cacher une véritable énormité économico-financière qui nous attend à la rentrée….car nous sommes très loin d’avoir la tête hors de l’eau. Tant que dans ce pays, on divisera les français les uns contre les autres, on continuera de plus belle à faire le lit des populistes. L’Europe doit être remise à plat et une Europe des régions en naîtra….mais la découpe française est anarchique, sans aucune logique économique, financière et historique.
      Donc, concernant l’Alsace, dans cette incohérence, il vaut mieux recréer le Conseil d’Alsace, avec une réelle lisibilité (qui a fait défaut lors du référendum régional)….et nous ne sommes peut-être pas plus grand que la Corse, mais presque 10 fois plus nombreux. Il y a des Etats en Europe qui ne sont pas plus grands que l’Alsace. De toute façon l’histoire nous a ballotté d’une nationalité à l’autre, et seule notre identité alsacienne fédératrice, personne n’a pu nous l’enlever.

      • Bonjour, Depuis ces derniers commentaires, de l’eau a coulée sous le pont de l’Europe….Trois éléments nouveaux à retenir ; la SNCF et son intention de réduire l’activité du TGV Rhin-Rhône, la révision de la fiscalité sur l’activité économique Suisse de l’aéroport Mulhouse-Bâle, et enfin la mise en place d’un référendum sur une fusion éventuelle du Jura (39) avec la région Rhône-Alpes. Le département du Jura a bien compris l’utilité d’un renforcement avec l’Ain et les deux Savoie afin d’un meilleur développement avec le canton de Genève, En ce qui concerne la déclaration de la SNCF et, la création d’une nouvelle fiscalité sur l’aéroport de Bâle-Mulhouse, cela ressemble à un véritable déboulonnage. Malgré toutes les qualités que nous connaissons de la région Alsace, il semble difficile à cette dernière, de faire face, seule, aux défis à relever dans les décennies à venir. Les élus Alsaciens doivent faire preuve d’ambition et de courage pour un meilleur développement de tous. Nous pourrions également traiter la question du département de la Haute-Saône, mais, tout de même, à 69 ans je ne vais pas me lancer dans une carrière politique…
        Cordialement
        Gabriel Sire Besançon

      • Bonjour, je vous invite à lire l’interview de Pascal Broulis, Chef du département vaudois des finances et des relations extérieures, dans l’Est Républicain du 13 novembre 2014. Les enjeux n’ont pas été évalués à leur juste valeur, dès le début de l’annonce du projet de fusion….Chacun à voulu tirer la couverture à soi, Il faudra en payer le prix…..

      • Bonjour Mathilde. Maintenant, mais un peu tard, c’est au tour des ‘pro-canal-Rhin-Rhône’ de se réveiller, Ils s’inquiètent de l’avenir de ce grand projet (pharaonique pour certains) toujours en sommeil. Nous pouvons dire à ces entrepreneurs, la fusion des régions se fait d’Est en Ouest et non dans l’axe Nord-Sud. Simplement, le mot même d’une Lotharingie très limitée, donnait de l’urticaire au Président de la Région Alsace, Cette idée n’est même pas venue à l’esprit de la région Franche-Comté. Il y avait mille bonnes raisons d’envisager un tel rapprochement. Ainsi va l’histoire… Cordialement.

  2. Si vous aviez tous fait campagne pour le OUI au référendum pour la suppression des départements et la création d’une région forte,on n’en serait pas là,l’Alsace devenait intouchable…ne vous en prenez qu’à vous

  3. je suis étonné par cet article sur Seizh qui nous encourage (!!!) à signer cette pétition! une pétition où il est suggèré que Bretagne et Pays de la Loire devraient être fusionnées car leur cohérence est grande !!!!

  4. dans le texte :Une telle fusion, enfin, est-elle équitable quand la Bretagne et les Pays de la Loire obtiennent si facilement la possibilité de conserver intact leur périmètre malgré l’évidente cohérence de leur rapprochement ?

  5. Même si dans l’absolu, je partage son dépit, écrire pour défendre l’Alsace que “quand la Bretagne et les Pays de la Loire obtiennent si facilement la possibilité de conserver intact leur périmètre malgré l’évidente cohérence de leur rapprochement ?”, cela est soit de l’ignorance ou de la provocation.
    Dans ce dernier cas, on pourrait aisément lui retourner le compliment, à savoir à quoi bon refaire une entité alsacienne alors que récemment les Alsaciens se sont prononcés contre. Donc vive la fusion avec la Lorraine et pourquoi pas avec la Champagne-Ardenne.
    Nous, Bretons, attendons une lettre d’excuse de la part de cet élu qui manifestement s’est égaré dans sa colère…

  6. Bravo Monsieur Rottner pour la défense de l’Alsace mais s’il vous plait ne vous mélez pas de ce qui ne vous regarde pas et que vous connaissez bien mal. Quand vous parlez d’évidente cohérence entre la Bretagne et Les Pays de la Loire, êtes vous sûr de connaître l’identité bretonne. Notre culture bretonne celtique n’a rien de commun avec la culture des départements tels que la Sarthe, le Maine et loire, la mayenne et la Vendée qui sont des départements de culture gallo romaine. Notre histoire est différenciée tout comme celle de l’Alsace est différenciée de celle de la Lorraine
    Vous êtes-vous laissé abuser par la manipulation de l’opinion publique opérée par JL Ayrault et sa clique de parlementaires des Pays de la Loire? . Cela m’en a tout l’air. Si c’est le cas, je suis au regret de vous dire que vous n’êtes pas quelqu’un d’éclairé tout maire de Mulhouse que vous êtes.
    N’esssayez pas de déshabiller Paul pour habiller quelqu’un d’autre. Je pourrais aussi dire que la fusion Alsace Lorraine Champagne Ardennes est cohérente vu de ma fenêtre mais je ne le dirai pas car j’ai quelques notions géographiques, historiques, culturelles sur ces régions chose dont vous ne faites pas preuve concernant la Bretagne. Attention, vous perdez toute crédibilité. L’autre jour j’ai signé une pétition en faveur de l’Alsace (initiée par M. Klein). On ne m’y reprendra plus.

  7. “la Bretagne et les Pays de la Loire obtiennent si facilement la possibilité de conserver intact leur périmètre malgré l’évidente cohérence de leur rapprochement ”

    Monsieur ROTTNER, les bretons des 5 départements soutiennent pleinement l’Alsace et votre initiatique qui démontre un courage qui manque à la majorité des élus bretons!

    Par contre, vouloir défendre l’Alsace en affirmant que la Bretagne doit être fusionnée aux Pays de Loire est inacceptable et démontre chez vous la même ignorance des populations que les jacobins que vous dénoncez!

    En effet, il n’est pas besoin d’avoir beaucoup de culture générale pour savoir que la Bretagne veut retrouver son unité territoriale (l’union des 5 départements bretons) et disposer du droit de lier en propre des liens économiques avec des régions françaises ou européennes sans qu’un mariage non souhaité par aucun des partis ne viennent entacher des relations d’amitiés.

    Oui, M. ROTTNER, prenez votre destin en main c’est votre droit démocratique le plus élémentaire, mais ne le faite pas au détriment des autres, surtout de ceux qui vous soutiennent dans votre demande légitime de démocratie.

    • Oradour sur Glane…mon père était un “malgré-nous” envoyé sur le front russe comme la majorité des “Malgré-nous”. Le fait qu’il y ait eu des “Malgré-nous” dans la boucherie d’Oradour sur Glane vient de la barbarie nazie qui a obligé ces alsaciens de tirer ou d’être “abattus”. Ils ne se sont pas conduits en héros…car les héros généralement meurent ! Un oncle a été incorporé de force et a fui chez les Russes (comme mon père) et n’a pas été abattu ou mis dans un camp comme Tampov étant pris pour des nazis, et est revenu par l’Afrique du Nord avec la 2ème DB en ayant changé 4 fois d’uniforme. Mon 3ème oncle a réussi à fuir de la cellule de la prison du village avant d’être déporté, et l’ainé de la fratrie a été sommé de choisir entre officier sous l’uniforme SS ou toute la famille (parents et soeurs) était déportée : il en a fait un malaise, et a été emmené aux hôpitaux de Strasbourg où il a servi de cobaye à un disciple de Mengele. Il en est mort le 14 juillet 1943. Dans le village de mon autre grand-mère, un bataillon d’allemands de la Wehrmacht était stationné durant la guerre, et a réussi à protéger les habitants des exactions nazies. A la venue des américains, des habitants ont cachés dans leur caves les soldats allemands qui les ont ménagés pendant ces années d’horreur nazie. Dans la maison de ma grand-mère était caché un allemand, alors qu’il y stationnait également un bataillon d’américains. A la libération, les tensions retombées, tous les allemands cachés se sont livrés comme prisonniers de guerre…et tous sont restés amis avec les alsaciens, en souvenir du respect mutuel. Tous les allemands n’étaient pas des nazis. La partie de la maison qui avait hébergé le bataillon d’américains a été fermé après leur départ. 15 années après, je jouais dans la vaste maison de ma grand-mère veuve, et comme tous les enfants, je suis allée dans la partie de la maison fermée depuis la guerre. Ma grand-mère a fini par m’y trouver, jouant avec les gamelles. Elle me raconta que dans les chambres on avait mis de la paille comme matelas, et que les noirs et les blancs ne se mélangeaient ni pour dormir, ni pour manger. Et cela ma tête d’enfant ne l’a pas accepté…et jusqu’à aujourd’hui je n’accepte pas l’injustice de vos propos. Pour votre information, vous pouvez vous ouvrir sur l’histoire, notre histoire, : http://www.malgre-nous.eu/
      Je mets vos conclusions sur le compte de votre ignorance quant à l’histoire de l’Alsace. Nous sommes des rhénans, des alémaniques. Mais nous tenons affectivement à notre citoyenneté française. Pardon de n’être pas aussi revendicatifs que les Bretons, Corses ou Basques. Toutes les guerres nous sont passées dessus, alors que nous sommes de grands pacifiques, discrets, taiseux, mais héritiers de l’humanisme rhénans. Peut-être est-ce notre plus grand défaut, mais notre nature nous empêche trop souvent de faire des vagues….(pas de mer comme la Bretagne) toutefois l’Alsace est une île de beauté à laquelle ne manque que la mer !!!
      Et nous aimons la Bretagne, les bretons durs comme le granit. La France est la France grâce à ses belles provinces, ayant toutes une histoire propre, parfois une langue propre, et un patrimoine exceptionnel.
      PS : Oui nous sommes à l’origine de l’Eco-taxe, et demandons qu’elle soit appliquée chez nous, car les camions du nord et de l’est de l’Europe qui empruntent l’autoroute allemande parallèle à celle qui traverse l’Alsace, doivent payer une taxe en Allemagne et en Alsace les autoroutes sont gratuites : d’où une ruée des camions allant du nord au sud sur les autoroutes alsaciennes. Il suffit d’appliquer cette taxe uniquement en Alsace….mais “le Conseil d’Alsace” va finalement très vite voir le jour, et cette décision restera locale.
      Et nous avons également “un droit local” auquel nous tenons, le Concordat, nos curés, pasteurs, rabbins et bientôt imams sont payés par l’Etat….et notre sécurité sociale est la seule en France qui soit excédentaire…..je ne vous salue pas, et surtout ne vous assimile pas aux autres Bretons !!!

      • Je comprends votre dépit en lisant les propos ignares et maintenant orduriers de cet individu mais je vous rassure, nombre d’entre nous qui nous sommes battus contre l’écotaxe et pour la réunification de notre pays bien que ne partageant pas votre attachement viscérale à l’impérialisme déclinant de cette république pantalonesque, nous démarquons totalement de ses propos et vous souhaitons bonne chance pour la préservation de votre région dans des limites cohérentes et l’instauration de cette écotaxe à caractère dissuasif mm si une fois de plus c’est la pompe à fric républicaine qui en aspirera la plus grosse partie.
        A Galon,
        Patrick Yves GIRARD. .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here