EELV dit « Oui » à l’indépendance de l’Écosse : pour une Écosse plus démocratique et plus verte

EELV s’associe aux Partis Verts Écossais, Anglais, Gallois et Européen en faveur du « OUI » au referendum sur l’indépendance de l’Écosse du 18 septembre prochain.

English Below

GreenYesL’enjeu pour les Écossais est d’abord de rapprocher les pouvoirs publics des citoyens. Le principe de subsidiarité est un principe structurant pour tous les écologistes : la responsabilité de l’action publique doit être confiée à l’entité publique la plus proche du citoyen. C’est pour cette raison que les écologistes français sont partisans de régions fortes dotées de compétences élargies pour mieux répondre de manière décentralisée aux attentes de nos concitoyens.

Le « Oui » à l’indépendance est donc un moyen de se réapproprier la maîtrise des politiques publiques. Forts de leur autonomie, les Écossais ont déjà mis au point les mesures les plus ambitieuses en matière de logement pour tous. Indépendants, ils pourront protéger leur système de santé publique et leur enseignement supérieur contre les décisions de privatisation portées par le gouvernement de Londres et pourront encore développer leur action contre le changement climatique : l’Écosse fait déjà partie des bons élèves au niveau européen grâce à son programme ambitieux de réduction des émissions de carbone ou sa participation au fonds pour la justice climatique. Avec déjà 25% des ressources européennes en éolien offshore et en marée, le potentiel est énorme pour un gouvernement qui ferait de la lutte contre le changement climatique une priorité.

Cette subsidiarité si nécessaire à toute démocratie moderne va de pair avec la notion de suppléance qui postule que quand l’enjeu dépasse les capacités de l’entité, alors l’échelon supérieur a la responsabilité d’agir.

C’est pour cette raison qu’EELV se réjouit que la campagne du OUI écossais, loin du repli sur soi des caricatures, soutienne avec enthousiasme l’action européenne et l’adhésion la plus rapide possible de la future Écosse indépendante à l’Union Européenne.

EELV soutiendra bien sur cette adhésion.

Julien Bayou, porte-parole national

 

——-

The French Green Party says « Yes » to Scottish independence : for a greener and more democratic Scotland

Europe Ecologie-Les Verts joins the European, Scottish, English and Welsh Green parties in favour of a « Yes » vote at the Scottish independence referendum on September 18th.

What is at stake for the Scots is primarily to get public authorities closer to the citizens.

The subsidiarity principle is a structuring principle for all ecologists : the responsibility for public action has to placed under the entity closest to the public. 

This is the reason why the French Greens are in favour of strong regions with wider powers in order to better respond to the expectations of our citizens, in a decentralized manner.

The « Yes » to independence is a mean to reclaim the control of public policies.

Autonomous, the Scottish people has already implemented the most ambitious measures in term of accommodation for all. 

Independent,  it will be able to protect its public health and higher education system against the trend of privatizations carried by the London government and would be able to further develop their action against climate change : Scotland is already amongst the best at the European level thanks to its ambitious program of carbone emissions reduction or its Climate Justice Fund.

With already 25% of European resources in offshore wind and tidal energy, the potential is huge for a government which would make the struggle against climate change a priority.

This subsidiarity so necessary to modern democracies comes with the notion of deputizing, that states that when the challenges overcome the capacities of the entity, the upper level has the responsibility to act.

For this reason, Europe Ecologie-Les Verts is delighted to see that the Yes campaign, far from being inward-looking as it has been derided, supports with enthusiasm the European action and the quickest possible membership of the future independant Scotland to the European Union.

Europe Ecologie-Les Verts will of course support Scotland joining the EU.

37 COMMENTS

  1. Que ce discours parait beau, ouvert, mais c’est parce que cela s’applique à un peuple hors de l’hexagone. S’il s’agissait d’un peuple comme le peuple breton le discours serait tout autre. Il suffit de regarder l’attitude des EELV concernant la réunification de la Bretagne. Bref ce discours c’est de la langue de bois!!

  2. J’aimerais déjà voir les représentants nationaux (Duflot, Place, l’invisible député européen du Grand Ouest Yannick Jadot et Cie) d’EELV à la manif du 27 à Nantes pour la reunification de la Bretagne.
    C’est ici et maintenant qu’il y a des libertés, des droits fondamentaux a défendre .
    Sûrement est-il plus simple de lutter par procuration depuis sa permanence mais ce n’est pas vraiment ce que l’on peut attendre de représentants élus…

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.