Réunification : le vote des députés bretons sur l’amendement Molac. Pour la plupart absents, à quoi servent les députés ?

54
Dans l'histoire de Bretagne, Duguesclin est perçu comme celui qui trahit le pays. Traite à la Bretagne au profit de l'intérêt de la France.
Dans l’histoire de Bretagne, Duguesclin est perçu comme celui qui trahit le pays. Traite à la Bretagne au profit de l’intérêt de la France.

Les députés étaient appelés à se prononcer hier sur un amendement du député Molac qui visait à revoir le découpage prévu dans l’Ouest. L’amendement n° 1 à l’article premier du projet de loi relatif à la délimitation des régions, aux élections régionales et départementales et modifiant le calendrier électoral a été rejeté par un certain nombre d’élus cette nuit quand beaucoup d’autres étaient tout simplement absents.

Concernant le territoire breton, nous avons consulté les votes et vous communiquons la feuille de présence et les positionnements de ceux que les électeurs ont élus comme députés de leur secteur. Le vote de votre député est-il conforme à ce pour quoi il a été élu ? A vous de le dire !

Les députés des Côtes d’Armor :

– Corinne Erhel, Députée des Côtes-d’Armor, cerhel@assemblee-nationale.fr erhel.corinne@orange.fr, 02 96 37 03 23 : ABSENTE

– Viviane Le Dissez, Députée des Côtes-d’Armor, vledissez@assemblee-nationale.fr, v.ledissez.an@gmail.com, 02 96 39 09 50 : ABSENTE

– Marc Le Fur, Député des Côtes-d’Armor a voté POUR l’amendement Molac

– Annie Le Houerou, Députée des Côtes-d’Armor, alehouerou@assemblee-nationale.fr, lehouerouannie@orange.fr, 02 96 40 08 97 : ABSENTE

– Michel Lesage, Député des Côtes-d’Armor, Permanence parlementaire :  3 rue des trois frères Merlin 22000 Saitn-Brieuc, mlesage@assemblee-nationale.fr, 02 96 42 68 89 a voté CONTRE l’amendement Molac

Les députés du Finistère :

– Jean-Luc Bleunven, Député du Finistère, a voté POUR l’amendement Molac

– Gwenegan Bui, Député du Finistère, a voté POUR l’amendemant Molac

– Chantal Guittet, Députée du Finistère, cguittet@assemblee-nationale.fr, contact@chantalguittet29.fr, 02 98 00 99 81 : ABSENTE
– Gilbert Le Bris Député du Finistère, a voté POUR l’amendement Molac
– Annick Le Loch, Députée du Finistère , aleloch@assemblee-nationale.fr, annick.leloch.deputee@orange.fr, 02 98 82 31 68 : ABSENTE

– Jean-JacquesIGP103 Largeur 100 mm Urvoas, Député du Finistère, Permanence parlementaire 8-10 Place de la Tourbie  29000 Quimper, jjurvoas@assemblee-nationale.fr, contact@urvoas.org, 02 98 95 69 80, a voté CONTRE l’amendement Molac

Les députés d’Ille-et-Vilaine

– François André, Député d’ Ille-et-Vilaine, fandre@assemblee-nationale.fr,  02 99 33 03 92 : ABSENT
– Nathalie Appéré, Députée d’ Ille-et-Vilaine, nappere@assemblee-nationale.fr, deputee@nathalieappere.fr, 02.90.78.46.67 : ABSENT
MA_Chapdelaine– Thierry Benoit, Député d’ Ille-et-Vilaine, a voté POUR l’amendement Molac

– Marie-Anne Chapdelaine, Députée d’ Ille-et-Vilaine, Permanence parlementaire : 104  boulevard Clemenceau 35000 Rennes, machapdelaine@assemblee-nationale.frmarieanne.chapdelaine@gmail.com, 02 99 86 00 71 a voté CONTRE l’amendement Molac

– Isabelle Le Callennec, Députéed’ Ille-et-Vilaine, ilecallennec@assemblee-nationale.fr, 02 30 96 61 83, : ABSENTE

– Gilles Lurton, Député d’ Ille-et-Vilaine, a voté POUR l’amendement Molac
– Jean-René Marsac, Député d’ Ille-et-Vilaine, jrmarsac@assemblee-nationale.fr, jrmarsac.permanence@orange.fr, 02 99 72 12 16 : ABSENT

Marcel-Rogemont– Marcel Rogemont, Députéd’ Ille-et-Vilaine, Permanence parlementaire : 13 Boulevard Maréchal de Lattre de Tassigny 35000 Rennes, mrogemont@assemblee-nationale.fr, marcel.rogemont@wanadoo.fr, 02 99 78 23 23 a voté CONTRE l’amendement Molac

Les députés de Loire-Atlantique :

– Jean-MarcAyrault, Député de Loire-Atlantique, Permanence parlementaire : 47 Place de Preux 44816 Saint-Herblain, jmayrault@assemblee-nationale.fr, jeanmarcayrault@orange.fr, 02 40 43 13 18 : ABSENT
– Marie-Odile Bouillé, Députée de Loire-Atlantique, mobouille@assemblee-nationale.fr, sabine.boisard@orange.fr, 02 51 10 10 51 : ABSENTE
– Marie-Françoise Clergeau, Députée de Loire-Atlantique, mfclergeau@assemblee-nationale.fr, secretariat@clergeau.net, 02 40 35 74 74 : ABSENTE
– François de Rugy, Député de Loire-Atlantique, a voté POUR l’amendement Molac
– Sophie Errante, Députée de Loire-Atlantique, serrante@assemblee-nationale.fr, permanence@sophie-errante.fr, 02 40 05 44 0: ABSENTE

MICHEL-MENARD– Michel Ménard, Député de Loire-Atlantique, Permanence parlementaire : 4, rue Léonard de Vinci 44470 Carquefou, mmenard@assemblee-nationale.fr, contact@michelmenard.fr, 02 40 68 70 04 a voté CONTRE l’amendement Molac

– Christophe Priou, Députéde Loire-Atlantique, cpriou@assemblee-nationale.fr, christophepriou@wanadoo.fr, 02 40 62 02 72 : ABSENT
– Monique Rabin, Députée de Loire-Atlantique, , mrabin@assemblee-nationale.fr, 02 28 07 80 70 : ABSENTE
– Dominique Raimbourg, Député de Loire-Atlantique, draimbourg@assemblee-nationale.fr, dominiqueraimbourg@orange.fr, 02 40 02 73 80 : ABSENT

Les députés du Morbihan :

– Philippe Le Ray, Député du Morbihan, pleray@assemblee-nationale.fr,  02.97.31.52.61  : ABSENT
– Jean-Pierre Le Roch, Député du Morbihan, a voté POUR l’amendement Molac
 
– M. Paul Molac a présenté un amendement visant  à la réunification de la Bretagne
– Philippe Noguès, Député du Morbihan, pnogues@assemblee-nationale.fr, permanence@philippe-nogues.fr, 02 97 05 34 81   : ABSENT

– Hervé Pellois, Député du Morbihan, hpellois@assemblee-nationale.fr, herve.pellois@saint-ave.fr, 02 97 61 52 02  : ABSENT

 – M. Gwendal Rouillard, Député du Morbihan, a voté POUR l’amendement Molac

 

  

54 Commentaires

  1. Nous informer sur l’incurie de “nos” députés et surtout les marquer à la culotte en les identifiant et les recensant est une excellente initiative. Merci pour l’information.

  2. Et vu encore le nombre de députés en séance il y a de quoi se poser la question de cette “démocratie” française ” qui n’a aucune légitimité ! dans toute démocratie il y a un quorum à respecter pour voter des lois ce n’est pas une poignée de “représentants” si on peut les qualifier de ce terme qui doit impose ces courtes vues !

  3. Rien à espérer de ces pseudo-députés de Bretagne.
    Comme du temps de la grande Union Soviétique, les députes votent selon les consignes du parti. Il manquerait plus qu’ils soient au service du peuple.
    La Nomenklatura politique française peut dormir tranquille, tous leurs apparatchiks ont voté comme il le faillait (ou pour les plus couards, ils ont voté avec leur pied…
    Ce qui va être marrant c’est d’entendre maintenant tous les députés absents qui vont trouver des justifications alambiquées pour dire qu’ils ne pouvaient pas participer au vote ce jour là.
    C’est la France, que voulez-vous…
    Comme je l’ai déjà écrit : il n’y a rien à espérer
    ou si peut être sa destruction le plus tôt possible

  4. L’avenir économique de mon pays (la Bzh) ne passe que par la France. Il faut être, mangé, dormir, pensé français pour avoir une chance de s’en sortir, moi qui suit encore breton. Car seul Paris peut nous sauver, car c’est grâce à Paris que nous vivons. Paris pense pour nous ! Je peux dormir tranquille, mon avenir est assuré, pour des siècles et des siècles, merci la France !

  5. C’est bien cela. Hier on en prévoyait 10, en fait il ne sont que 9.

    Vote historique qui, c’est à souhaiter, marquera un tournant : 9 députés de Bretagne seulement sur 37 votent pour la Réunification de la Bretagne. A peine 1 sur 4 !

    Et les autres ? Les 28 autres, qui représentent-ils donc ? A qui fera-t-on croire que la population des trois quarts de la Bretagne B4 est contre le retour du 44 au bercail ?

    Alors ? Où est la démocratie de ce vote, c’est à dire sa réalité populaire ? On n’est plus dans la démocratie représentative, mais dans la galerie des glaces déformantes du Musée Grévin.

    Se rendent-ils compte qu’ils officient non seulement dans un département français, mais également dans une aire historique plus que millénaire marquant encore de façon indélébile les populations qui s’y trouvent ? Ou sont-ils donc des bureaucrates hors-sol ou des apparatchiks sans âme qui se déterminent en fonction des ordres de leur hiérarchie, indépendamment de toute initiative personnelle et de tout facteur humain environnant ?

    Et que dire de la couardise des absents, trop nombreux pour être honnêtes ?

    Que l’on ne vienne surtout pas à présent nous enfumer des invocations habituelles aux grands principes et aux grands idéaux démocratiques et républicains. Il ne s’agit ici ni de Liberté, ni d’Egalité, et encore moins de Fraternité. Dans un Etat de Droit, les structures administratives et politiques doivent se conformer aux réalités des populations qu’elles encadrent et non l’inverse. Or tous les Français ne sont pas des Franciens et encore moins des clones.

    C’est bien la fin d’un mythe : celui du délégué de la Nation qui porte a l’Assemblée Nationale les doléances de sa circonscription, quand 3 d’entre eux sur 4 font exactement l’inverse.

  6. C’est intéressant et j’approuve ces initiatives, mais c’est un peu trop raccourci, il ne faut pas amalgamer tous les députés bretons.

    N’oublions pas que cet amendement ne représente rien, l’article 1er ne cesse de provoquer le débat et la réunification de la Bretagne ne va pas arriver comme par magie grâce à cet article. Le but de cet amendement était purement symbolique, ça fait débattre à l’Assemblée mais ça ne réunifie pas la Bretagne.

    Brocarder un Philippe Le Ray de l’image du traître de Dugesclin est contre-productif, Philippe Le Ray est un des députés Bretons les plus favorables à la Réunification, qui n’a de cesse d’intervenir à l’Assemblée en faveur de la Réunification.

    A l’inverse Yves Daniel – qui était bien présent – est intervenu pour la Fusion avec les PDL mais n’a pas pris part à ce vote.

    Marie-Françoise Clergeau était absente, et bien tant mieux ! Elle était présente la veille au soir et a dénigré les manifestants pour la réunification ! Elle est pour la Fusion avec les PDL également et est signataire de la pétition initiée par les PDL pour la Fusion.

    Je ne vais pas tous les faire, mais une dernière pour la route, Isabelle Le Callennec. Quel amalgame également de la brocarder de la sorte au même niveau que les deux pré-cités (qui eux sont pour le coup réellement opposés à la réunification) ? Isabelle Le Callennec était bien présente à l’Assemblée, mais elle est partie avant le vote. Et avant le vote, elle est intervenue pour dénoncer le statut-quo concernant la Bretagne. Comme d’habitude elle a défendu la Bretagne et la Réunification !

    Je conclus, c’est vital de savoir quels députés sont favorables ou non à tel ou tel sujet. C’est vital de mener des opérations de pression populaire auprès de ces députés.
    Mais il est encore plus vital que cette pression soit bien ciblée, et pour cela il ne faut pas se limiter à la présence ou non au moment du vote d’un amendement symbolique, mais tenir compte de la participation et des interventions en séance depuis des mois.

    • Chacun fera sa propre idée de son Duguesclin de l’année.
      Le premier Prix Duguesclin de l’année sera remis par le président du premier Jury dans le courant du premier trimestre 2015 au plus tard.

      • Bonjour,

        Merci de signer vos articles quand vous déviez du sujet.

        Le sujet est bien la non représentation nationale et le déni de démocratie à l’échelle des régions.

        Votre prix nommé à tort “Duguesclin” est un non sens. Il serait plus qu’avisé de le renommer d’urgence.
        Par cette propagande, vous aidez ceux qui ont créé ce mythe (les ennemis historiques de la Bretagne, l’école Jules Ferry) et pire vous l’entretenez. Je n’entrerais pas dans la polémique du révisionnisme… Et je précise que je n’ai aucun lien avec lui, pour le défendre honnêtement et sur les faits, dans le contexte de l’époque.

        Si vous voulez juger ou salir Du Gesclin comme connétable de France, jugez aussi Olivier V de Clisson – comte de Porhoët, Arthur III – comte Richemond puis duc de Bretagne.
        Vous pouvez aussi juger tous les officiers et pensionnés bretons du roi de France… Là, ça fait une belle brochette ! On y trouve des héros bretons comme Montauban et Eustache de La Houssaie, chef de l’Association Bretonne, etc…
        En conclusion, vous pouvez aussi juger tout le système féodale en Europe.

        Des traîtres dans l’Histoire de la Bretagne, ça ne manque pas.
        Qui a construit la flotte de César pour détruire les vénètes et la confédération armoricaine, qui a tué les rois Nominoë, Erispoé, Salomon, qui a tué Arthur 1er de Bretagne ou pour être brito-breton qui a œuvré pour la mort de Pierre Landais, etc, etc…

        Pourquoi toujours accabler ce pauvre Du Guesclin.. Parce qu’en plus on dit qu’il était moche ? C’est un peu juste et redondant, paix à son âme.
        J’ajouterais que, de son vivant, vous n’auriez pas osé le traiter de la sorte, c’est évident !
        Alors soyez un peu chevaleresques et laissez le reposer en paix.
        N’oubliez pas que, comme Anne de Bretagne, son cœur repose en Bretagne. Pour l’époque le symbole est fort, un traître n’aurait jamais eu cet honneur. Ne refaites donc pas l’Histoire…

        Je dis toujours a ceux qui ne connaissent pas son histoire de retenir ceci.
        Alors qu’il avait été envoyé à la tête de l’armée française pour empêcher le débarquement du Duc à Dinard, il est allé “se perdre” volontairement en Basse Bretagne.
        Il a, sur ce coup, sauvé la Bretagne et mis en colère le roi qui l’a envoyé au service d l’Espagne. Hop ! Du balais !
        Pour moins que ça, son compagnon Budes a eu la tête tranchée par le Pape d’Avignon, à l’a même époque.
        Par ce fait, il ne mérite pas la vindicte populaire, mais le respect des bretons.

        Cherchez, il y a de vrais candidats dans le catalogue des méchants ! ! !
        Un exemple : le duc de Chaulnes (surnommé “an hoc’h lart” : le gros cochon, en breton ou “le duc damné”), gouverneur de Bretagne. C’est l’ensemble des bretons de l’époque qui en témoigne, pas de révisionnisme, pas de doutes, même Madame de Sévigné, c’est pour dire…

        Vous remarquerez qu’il a de plus une bonne tête de vainqueur !
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_d%27Albert_d%27Ailly

    • On est d’accord qu’il y a de multiples façons de trahir son mandat !!

      Après, trahir, c’est trahir, et, vu la lutte en question, ne pas avoir voté pour était déjà être à fond contre, à moins qu’un d’entre eux nous dise qu’il pouvait pas pasqu’il avait piscine, ou qu’il avait oublié son classeur chez Mamm-gozh …

      Mention “très fort” pour les députés du 44 (dont le mien, que je viens d’appeler, et qui n’a bien sûr pas répondu ; il a ptet dentiste, celui-là … mais il finira bien par sortir du cabinet !).

      Ceux-là ont carrément décidé que la décision prise sur ce sujet n’impacterait pas assez la vie de leur circonscription pour qu’il daignent bouger leur fion du canap’ !! Très très pro !!

    • A Florent,
      Ce qui compte c’est la participation aux décisions et donc la participation aux votes.
      3 députés bretons sur 4 absents alors qu’il s’agit d’un vote crucial pour la Bretagne c’est scandaleux. Ils préfèrent tous s’esquiver (c’est 100% hypocrisie). Après ils viendront vous dire :
      Moi? je n’ai jamais voté contre la réunification! Mais en réalité ils l’ont fait en ne prenant pas part au vote.
      J’espère que les bretons s’en souviendront!! Sinon c’est à désespérer

      • Bonjour Yvon,

        C’est justement là le problème. Ce vote ne servait à rien, il n’avait rien de crucial ! Il faut prendre le temps de regarder toutes les séances sur ce dossier, de regarder tous les amendements, et de lire les décisions du rapporteur.

        L’amendement avait déjà été rejeté en première lecture, et le rapporteur avait déjà annoncé que les amendements à l’article 1er ne seraient pas pris en compte. Il s’agissait d’une parodie de démocratie.

        Pour faire simple, cet amendement était certes symbolique, et il est utile pour voir les députés symboliquement favorables ou opposés à la réunification, mais la réunification de la Bretagne ne pouvait pas se faire sur cette réforme.

        Qu’un député ne soit pas venu participer à cette mascarade démocratique ne me choque pas, certes ceux qui ont voté “contre” doivent par contre donner des explications, mais les absents ne sont pas à blâmer, surtout que plusieurs d’entres eux ont votés cet amendement en première lecture.

        Isabelle Le Callennec a voté pour le sous-amendement n° 509 de M. de Rugy à l’amendement n° 490 de M. Le Roux en troisième séance du 17/07/2014.
        Annie Le Houerou a également voté ce sous amendement en séance.

        Ce sous amendement était le même que celui d’hier !

        Et pourtant vous allez les considérer comme des traîtres parce qu’elles ne sont pas revenues voter ce même amendement ?

        Il ne faut pas se contenter de regarder qui vote quoi sur des amendements sans conséquences, il faut regarder l’implication de chacun pendant les séances à l’Assemblée et les votes sur les amendements précédents.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.