Le collectif Gaspare accueille Ségolène Royal à Séné dimanche 23 novembre

10

Landivisiau , samedi 22 novembre 2014, le collectif GASPARE, opposé au projet de centrale à gaz à Landivisiau, n’ a pas apprécié le soutien apporté par madame Ségolène Royal  au projet de Jean-Yves Le Drian. Les opposants entendent bien le lui faire savoir en organisant un  rassemblement de protestation, dimanche 23 novembre à Séné, lors de la visite de la Ministre de l’ Ecologie.

” Landivisiau doit dire Non à la Centrale”  :
Beaucoup d’entre vous ont pu lire dans la presse locale l’interview de Mme ROYAL qui montre très clairement sa solidarité avec la décision prise par M.LE DRIAN et qui ne laisse aucune place à une éventuelle remise en question du projet de centrale à gaz à Landivisiau.
Après le refus de débat public durant les enquêtes publiques, Mme Royal en visite en Bretagne dans le cadre de la loi sur la Transition Énergétique n’a pas consenti à accorder une entrevue à aucun des groupes d’opposants à la centrale à gaz.
Nous aussi, montrons NOTRE SOLIDARITE et NOTRE DETERMINATION dans notre lutte CONTRE LA CENTRALE et POUR UNE VRAIE TRANSITION ÉNERGÉTIQUE !
Demain DIMANCHE 23/11/14
Madame la Ministre sera à 10h30
à SENE (56 près de Vannes).
Accueillons la tous ensemble !
 
COVOITURAGE DE LANDIVISIAU :
Rendez-vous 8h00 parking Géant Casino.
 
Nous ne lâchons rien !

10 Commentaires

  1. Je ne vois pas pour quelle raison s’opposer à un projet de centrale à gaz, peu émettrice de CO2, et indispensable pour pallier aux défauts des EnR (intermittence, puissance fluctuante, faible taux de charge- 23 % pour l’éolien et 15% pour les solaire). Ce refus est purement idéologique et va à l’encontre des intérêts des Bretons. Ces mêmes opposants seraient d’accord pour des centrales à agromasse (il n’y a rien de bio…) ou à agrogaz, qui émettent autant de CO2 que des centrales à gaz. C’est complètement incohérent

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.