14ème verdée : Une pièce mal meinze vaot mieûs q’un pertuz!

guingamp-rennesEpré Nante, Lorient, veïssi Guingamp pour le SR. En pus d’yètr ene touézième ancontrie entr’bertons, savons qi n’i a dou hign hagn antr les deùs éqhipes. ‘la fét berouée de temp, dedepé 2004 seü bein qe le SR n’i a pouint zeü la pouche contr yèus de Guingamp. Et le pus pire ét la pilée q’a zeü le SR l’année pasée sur la grande finale. Dou cou la le SR n’avaet ren q’au reinj de métr Guingamp abâs!

1ère verdée.
‘la anrelhit doujetement d’un coté é de l’aotr. Les éqhipes n’taen pouint cller asë ao dvant des gardous. Sia ‘la fut chaod coume diabl cant qe Toivonen, titrë yère ao sair, musit un biao coup de pië maen Lössl l’a meint par dehô. Et sur le bout de la permière cartée qe le NTep musit cller la baloche. Guigamp 0 – Rene 1. ét la fut de même diq’ao bout de c’te permière cartée.

2ème cartée.
C’te deuzième cartée fut core paralh! Pouint grand qaï, une ptite regoncée de Guingamp maen ren de consecant pour le SR. I n’arivitt de ren é le SR a zeü la pouche le sair la!

Un SR pouint vrae avanjouz maen des defansous coume d’amouère seriouz. ‘la fét sonjër dans yèle qi n’y avaet o Kader Mangane n’i a qheuq’z anées. Le tabut ao jour d’aneit ét les ataqants pouint asë avanjouz, un Doucouré, eyou q’il ét sur la deuzième cartée? E pé Toivonen ét-ti bein a son amen tout d’vant? Vantié pouint!

Mon cheinchon : Benoit Costil.

Tenant dreit, cller, avanjouz… il ét terjou a son afère depé berouée. Li é ses defansous ét de boune arive. Cant q’i va se n’alër, je sonjons dans qheuq temp, qi pour métr en pllace? Terouër un ciun de mêm, ‘la va yètr duss, bein duss!

2 COMMENTS

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.