Réunification : « un vote test pour le parti socialiste en Bretagne » selon Marc Le Fur

Jean-François-Le-Bihan uneA quelques jours du vote du projet de loi sur la réforme territoriale le 25 novembre prochain, Marc Le Fur député des Côtes d’Armor réagit et interpelle.

« Les députés socialistes bretons seront très observés ce mardi 25 novembre, à l’occasion du vote solennel du projet de loi sur le redécoupage des régions.  déclare le Député Marc LE FUR.
« Ils ont le choix entre la stratégie du militant socialiste obéissant aux ordres d’un Gouvernement jacobin – M. URVOAS nous en a donné un bon exemple lors du débat sur le texte – et le choix des convictions. » poursuit le Député des Côtes d’Armor.
« La loi que nous propose le Gouvernement empire la situation. Les anciennes régions avaient été définis par décret, elles étaient donc modifiables par un autre décret. Les nouvelles régions seront inscrites dans la loi ce qui fige la carte. Seule une nouvelle loi pourra donc la modifier. » précise Marc LE FUR. « De plus, rien a été obtenu en ce qui concerne le droit d’option des départements. Pire, le système est encore plus verrouillé »
« J’invite donc les députés socialistes bretons ont donné la priorité à leurs convictions sur les ordres du parti comme je l’ai fait à plusieurs reprises lorsque je siégeais dans la majorité. Ce vote sera historique. Si les députés socialistes bretons décidaient de s’opposer à ce texte nous pourrions alors le faire échouer et donc redonner une chance à la réunification. Je saurai saluer leur courage si, d’aventure, comme moi, ils votaient contre ce texte qui laisse la Bretagne amputée de la Loire-Atlantique. Sachez saisir cette chance, chers collègues ! »  interpelle le Vice-président de l’Assemblée nationale.

40 COMMENTS

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.