Anne de Bretagne et … Manuel Valls .

Comité Anne de Bretagne 2014

valls-brest-web

Ce jeudi 18 décembre 2014 à Brest, Manuel Valls s’exprimait devant le ban et l’arrière-ban des responsables politiques et économiques de la Bretagne administrative au sujet du pacte d’avenir signé il y a un an par son prédécesseur en réponse au mouvement des Bonnets Rouges.

Surprise, Manuel Valls, premier ministre de la République française, a commencé son intervention en citant … Anne de Bretagne :   « ‘Sans la Bretagne, la France ne serait pas ce qu’elle est. Mais sans la France, la Bretagne ne serait pas ce qu’elle est non plus’. Ces mots auraient pu être les miens. Ils furent ceux d’Anne de Bretagne, il y a plus de 4 siècles ».

Passons sur l’erreur de date, il aurait fallu dire 5 siècles et non 4 siècles et retenons cette phrase prêtée à Anne de Bretagne et dont on aimerait connaître les références exactes, phrase pour le moins sibylline qu’on peut interpréter dans un sens et dans son contraire, d’un point de vue breton ou d’un point de vue français. M Valls ne doit pas savoir non plus qu’Anne de Bretagne est née à Nantes …. en Bretagne, lui dont le gouvernement a tout fait pour maintenir la partition du territoire breton.

Toujours est-il que Manuel Valls participe ainsi au 500e anniversaire de la disparition de la dernière Duchesse souveraine de Bretagne .

Pour l’anecdote, il y avait en face de Manuel Valls parmi les élus bretons, la députée-maire de Rennes, Nathalie Appéré, celle-là même qui il y a quelques semaines s’offusquait  « Pourquoi cette fixation sur Anne de Bretagne ? » . En entendant son premier ministre citer Anne de Bretagne , Mme Appéré a du avaler de travers ……

En tout cas, M Valls apporte une note inattendue à cette Année Anne de Bretagne 2014. Parions que d’ici le 9 janvier 2015, nous aurons droit à d’autres surprises.

28 COMMENTS

  1. Sans Manuel Valls et ses amis Ayrault Auxiette et autres racistes français du PS la Bretagne pourrait surtout être réunifiée , mais les féodaux du PS sont au pouvoir mais peut-être pour plus tellement longtemps !

  2. A nouveau, on hallucine…

    Celui-là même qui a voulu et obtenu le maintien de l’amputation de la Bretagne en manoeuvrant les députés socialistes au sifflet, se permet de citer la Duchesse Anne qui, elle, avait su conserver la Bretagne intacte et indépendante jusqu’à sa mort et au-delà.

    Et tout le monde à Brest a dû applaudir poliment le beau discours du Big Chief qui nous veut du bien et qui est descendu de la Capitale pour nous le dire en personne. Y a-t-il même eu un mot, un seul, avant ou après les petits fours ?

    Ravalons donc ce qui nous reste de fierté : c’est quand le prochain concours breton de courbette et de léchage de bottes ?

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.