Soutien commun des médias bretons aux Charlie

Texte commun des médias bretons
en soutien aux Charlie

merde aux cons de Laurent Lefeuvre

Nous sommes là, unis, parce que nous ne voulons – et ne pouvons – pas oublier qu’au cours d’une conférence de rédaction, douze personnes dont une majorité de nos confrères de Charlie Hebdo, de nos amis pour certains, ainsi que des policiers chargés de leur sécurité, ont été abattues. Ces journalistes ont payé de leur vie leur goût pour l’irrévérence et leur attachement à la liberté d’expression.

Nous, journalistes et médias bretons, sommes présents ce dimanche parce que cet attentat vise la liberté de la presse. Notre liberté. Votre liberté. Face à la montée des extrémismes, nous devons rester vigilants en poursuivant notre travail d’information, sans céder aux menaces et aux instrumentalisations, d’où qu’elles viennent.

Depuis mercredi dernier, en réponse aux tragiques événements, nous nous sommes mobilisés.

Depuis ce premier acte terroriste, d’autres ont suivi faisant de nouvelles victimes et amplifiant l’immense émotion qui a touché le pays tout entier. Ce dimanche, nous, journalistes et médias bretons, réaffirmerons, unanimement, sereinement et dignement, ces messages de liberté d’expression, de démocratie, de tolérance qui sont le socle de nos valeurs communes.

29 COMMENTS

  1. La France 39 ème Rang mondiale de la liberté de la presse. Arrêtez et regarder la Corée du Nord… Regardez droit devant. Dernier résultat de referundum refusé… La liberté d’expression du peuple s’arrête allah direction prise par les jacobins !

  2. moi se que j’ai a dire pour sa se qu’il on fait sais juste un message il son fais sa 2 fois et je pence pas que sa sois fini et meme sais pas une histoire de charlie sais pour montré aux français qu’on vulnérable il font se qu’il veux avec nous il vienne en france pour une seul bonne reson pour les aide et rien d’autre

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.