Amis parisiens, l’état français jacobin se fout des menaces sur vos vies

30
3

TRIBUNE LIBRE

peur sur la villeUne fois n’est pas coutume, j’aimerai m’adresser directement aux jacobins de France et particulièrement à ceux de Paris. On me dira qu’un statut de militante bretonne me discrédite immédiatement pour parler à ceux que d’aucuns appellent « l’ennemi ». Non, je vous jure. Nous sommes voisins, pas ennemis. Ces derniers temps, j’ai sincèrement de la peine pour vous.

Vous êtes nombreux peut-être à croire que les hommes politiques parisiens, leur service de renseignement et toute la clique à leur service veulent votre bien. Qu’ils disent toujours la vérité. Qu’il est normal que la capitale passe avant les régions. Qu’on est rien qu’une bande de gros râleurs. Même qu’en vérité, on est des alcolos archi-subventionnés avec vos impôts (c’est l’inverse et j’ai des preuves chiffrées pour le coup des impôts, mais là n’est pas la question).

Le service des renseignements français a gravement merdé ces derniers temps. Ils ont tellement de cibles importantes à surveiller, faut dire. Tiens, Claude Guéant vient d’avouer que la DCRI a des moyens limités. Si les frères Kouachi n’étaient pas sous surveillance le 7, bah, c’est parce qu’il y a des « cibles » plus importantes. Des cibles plus importantes que ces deux fanatiques prêts à se la jouer cow-boys à kalash dans les bureaux de Paris. A votre place, j’aurai peur. C’est là que j’ai de la peine pour vous, les voisins parisiens.

Quand on sait que la DCRI a les moyens de surveiller à peu près mille personnes en même temps (tout ça avec les impôts que vous payez comme nous), on en vient à se poser quelques questions. Zut quoi, il y aurait mille personnes sous surveillance simultanée en France en janvier 2015, parce qu’elles sont plus dangereuses que les frères Kouachi ? Mille méga-terroristes, peut-être armés de bombes nucléaires, prêts à faire sauter la mairie de Paris et la tour Eiffel ?

Ou alors, les critères de dangerosité dictés par la clique politique à la DCRI sont un peu différents des votres. Je prends un exemple, pas du tout au hasard. Fin 2013, on a manifesté contre l’écotaxe, l’équitaxe, le RSI, j’en passe des meilleures. Parmi nous, militants bretons, certains ont été mis sur écoute. Il faut vraiment que l’état français nous considère comme une grave menace. Pourtant, je n’ai pas ouï-dire qu’un seul d’entre nous ne s’en soit pris à la population française aussi méchamment que viennent de le faire les frères Kouachi. Quelques militants bretons ont jeté des œufs et de la farine sur la maison de J.-M. Ayrault. Ils sont passés en comparution immédiate. Maintenant des flics payés avec vos impôts (et les nôtres) gardent cette maison vide 24h/24. C’est dire à quel point nous sommes dangereux, pour que l’Etat français déploie des moyens pareils.

On n’est pas les seuls, en région ! Déverser 15 tonnes de fumier devant un centre de perception des impôts est jugé plus dangereux par le réseau de surveillance français que d’être un délinquant multi-récidiviste revenu de Syrie. La DCRI a pris le temps de cuisiner le gérant de centre équestre responsable pendant des heures (atteindre les narines des députés, c’est pire que d’être un djihadiste de retour sur le territoire français après un voyage chez Daech, comprenez bien). Ils ont même les moyens de couper la ligne téléphonique d’un directeur de haras, parce qu’il avait menacé de « manifester un peu plus violemment » contre l’équitaxe. Et pas ceux de réduire les extrémistes multi-récidivistes au silence !

Menacer de ne plus payer les taxes à l’Etat français ou remettre en cause la légitimité de 300 députés payés avec les impôts pour appliquer les directives de Bruxelles leur apparaît autrement plus dangereux que de menacer de flinguer à la kalash’ une population de 66 millions facile à remplacer. A votre place, je râlerai.

Tiens, d’ailleurs…

Pendant que vous êtes tous Charlie, l’UE vient de faciliter la culture des OGM et la loi qui permet la mise sous surveillance du web français s’accélère…

Après tout, nous sommes de dangereux terroristes.

Une bretonne.

30 COMMENTS

  1. Avis partagé : la police française est une police politique dont la fonction essentielle est la protection des intérêts de la classe dirigeante soutenue par son système mafieux et non de leurs administrés, ou bétail, qui les engraissent au prix de leur labeur.

  2. Qui sauvera les parisiens sinon la France et l’état français , l’armée bretonne je crois pas …
    Je suis breton aussi …. Et je suis sur le territoire français…..
    Arrêtons cette guéguerre car l’ennemi c’est pas la france .

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.