Duguesclin et Blanche Hermine : Irène Frain rejoint le jury des Prix de la société civile bretonne

58
4

SONY DSCC’est désormais une certitude le Duguesclin et la Blanche Hermine, les Prix de la société civile bretonne ne laissent personne indifférent. Irène Frain a confirmé cette semaine qu’elle rejoignait le jury. Aux côtés d’un grand nombre de personnalités, elle aura la charge de désigner les lauréats aux deux prix. Le Bertrand Duguesclin désignera le(la) breton(ne) qui a le mieux desservi la Bretagne en 2014. La Blanche Hermine, elle, récompensera la personnalité, bretonne ou non qui, au contraire, se sera appliquée à servir le pays à l’Hermine. Le jury a choisi le thème de la réunification pour coller à l’actualité politique de l’année passée.

Depuis mi-décembre, le site internet a été ouvert dans le but de recevoir les propositions de candidats aux deux prix. En effet, la Bretagne est démocrate et des prix de la société civile ne pouvaient pas être décernés sans consultation de la population. Les réponses sont nombreuses. Elles arrivent sur le site, mais aussi par email où par commentaires. Inutile de dire que la réussite de cette première initiative du genre est bien venue pour l’équipe d’organisation.

Pour le Prix Bertrand Duguesclin, la tendance actuelle place Marylise Lebranchu en première place talonnée par un trio Urvoas/Le Drian/Ayrault. La tâche s’annonce déjà ardue pour le jury qui devra déjà déterminer si Jean-Marc Ayrault est Breton ou non.

En concours pour la Blanche Hermine, deux candidats se détachent du lot : Paul Molac et François de Rugy. Et là le reste des propositions est beaucoup plus varié. Ainsi, la toute nouvelle plateforme Dibab et le leader pro-réunification Jonathan Guillaume reviennent souvent dans les propositions. L’association Bretagne réunie et son président sont aussi cités. Problème : le président de Bretagne réunie est l’invité du premier jury sur la thématique de la réunification. Pourrait-il être juge et partie ?

Jusqu’au 31 janvier inclus, vous pouvez, vous-aussi, proposer vos candidats aux deux prix. Sur le site, http://duguesclin.eu, l’avis de tous est important. Ainsi la société civile sera bien représentée.

Irène Frain rejoint donc un jury qui ne chômera pas pour décider, parmi toutes les propositions des Bretons, qui recevra les prix le 21 février prochain à Nantes. Les trophées,  deux très belles pièces réalisées par le scupteur Marc Morvan, seront présentés à la presse dans la première quinzaine de février. Ces deux trophées seront exposés dans différents lieux publics dans le courant 2015 et remis en jeu chaque année.

Les membres du jury :

Claudine Glot – écrivain, 
Yann Choucq – avocat, 
Frank Darcel – musicien,
Irène Frain – romancière, journaliste et historienne,
Michèle Gaurin, chanteuse,
Lionel Henry, auteur,
Mouss Kelai – chanteur et musicien, 
Florent de Kersauson – entrepreneur, 
Régis Le Sommier – auteur et journaliste, 
Bruno-Labey-Guimard – avocat, 
Jacques-Yves Le Touze,
Loran des Ramoneurs de Menhirs – musicien, 
Patrick Mahé – auteur, 
Konan Mevel – musicien,
Marc Morvan – scuplteur, 
David Rajjou – avocat, 
Gilles Servat – musicien,
Frédéric Tabary, nantais et architecte d’intérieur,
Emmanuel Yvon
et deux membres de la rédaction de 7seizh.info
auxquels se joint Yvon Ollivier – auteur, pour le prix de la Blanche Hermine.

 

 

 

58 COMMENTS

  1. Affligeant! D’un côté les “bons bretons”, et de l’autre les ” mauvais bretons”…et les bien pensants au milieu qui posent en juges!
    Une démarche qui, à mon sens, n’a rien de constructif, et est des plus manichéennes.
    Honteux!

    • Se poser en juge ? Où rappeler que les électeurs ne sont pas des pigeons, qu’ils ont droit de regard sur les résultats obtenus par ceux qu’ils élisent ? Un élu a des comptes à rendre, rien d’anormal. D’ailleurs vous êtes tellement courageux que vous n’avez laissé ni votre nom ni votre email !
      Pas de pression sur les lecteurs/électeurs/internautes ! Chez nous chacun fait ce qu’il veut/peut et si ça ne vous plait pas, c’est pareil ! Liberté et libre arbitre !
      Honte à vous censeur !

    • Se poser en juge ? Où rappeler que les électeurs ne sont pas des pigeons, qu’ils ont droit de regard sur les résultats obtenus par ceux qu’ils élisent ? Un élu a des comptes à rendre, rien d’anormal. D’ailleurs vous êtes tellement courageux que vous n’avez laissé ni votre nom ni votre email !
      Pas de pression sur les lecteurs/électeurs/internautes ! Chez nous chacun fait ce qu’il veut/peut et si ça ne vous plait pas, c’est pareil ! Liberté et libre arbitre !
      Honte à vous censeur !

  2. Moi je n’irai pas voter pour quelqu’un qui a chanté la “Marseillaise” ! Molac l’a-t-il fait ?

    François de Rugy @FdeRugy · 14 janv.
    “@GG_RMC: “Tout s’est fait spontanément, à l’unisson” @FdeRugy à propos de “la Marseillaise” chantée à l’Assemblée #LeConseilDesGG #GGRMC
    Et qui encense Cazeneuve, parce qu’il devrait entrer au gouvernement après s’être vivement accroché avec ce dernier vers le 17 décembre lors de débats sur le droit d’amendement pour qu’un département puisse changer de Région.

    La logorrhée bleu-blanc-rouge, je n’ai pas aimé.

  3. Euh la société civile, c’est un peu tout le monde ? Pourquoi ne pas faire preuve de démocratie directe et de faire intervenir le peuple breton (B5) partie prenante du résultat pour moitié voir 3/5 ou 2/3.
    Je sais que cette idée va faire son chemin. Peut être pas pour cette année, je me doute de la logistique.
    Choisir sur son territoire pour son territoire avec les gens de son territoire, construire sa cité à son image. Être responsable !

  4. “La Blanche Hermine, elle, récompensera la personnalité, bretonne ou non qui, au contraire, se sera appliquée à servir le pays à l’Hermine. Le jury a choisi le thème de la réunification pour coller à l’actualité politique de l’année passée.”
    “Pour le Prix Bertrand Duguesclin, la tendance actuelle place Marylise Lebranchu en première place talonnée par un trio Urvoas/Le Drian/Ayrault. La tâche s’annonce déjà ardue pour le jury qui devra déjà déterminer si Jean-Marc Ayrault est Breton ou non.”
    il faudrait être logique jusqu’au bout
    d’un côté les bons défenseurs de la Bretagne quelles que soient leurs origines
    de l’autre , les “méchants” qui ne peuvent être Que Bretons
    c’est avec des messages comme cela que l’on s’aperçoit que la défense unitaire de la Bretagne n’est pas pour demain
    Il ne devrait y avoir qu’un seul combat mené par tous ceux qui se “reconnaissent ” Bretons
    il en va de même pour tous ses ennemis ,d’où qu’ils viennent , tous à combattre

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.