Tour de Bretagne cycliste 2015 : le parcours dévoilé

1

Logo_Tour_de_BretagneFidèle à sa réputation de découvreurs de nouveaux talents, les équipes du Tour de Bretagne cycliste ont concoctés un parcours qui devrait s’offrir à une future pointure du cyclisme mondial.

Après le duel épique entre le Vannetais Yann Guyot (Armée de Terre) et le Néerlandais Bert-Jan Lindeman (Lotto-jumbo), le premier perdant son maillot de leader lors de l’ultime étape pour une plus d’une minute, faisant le bonheur du jeune Batave, l’ex Ruban granitier Breton remet le couvert pour une 49ème édition. Du 25 avril au 1er mai, toujours classé en catégorie .2, lui permettant de mélanger pros et amateurs. Grande nouveauté pour cette année, c’est l’absence de chrono qui devrait rebattre les cartes pour le plus grand bonheur des puncheurs, parfois peu à l’aise dans l’exercice solitaire, notamment face à l’école Batave. Une subtilité qui augure une concurrence encore plus féroce pour la victoire finale qui sera jugée à Liffré (35).

Un parcours usant

Le grand départ de cette 49ème édition sera donné d’une ville de cyclisme, Pontchateau. Reconnu dans le monde du cyclo-cross avec son circuit du Coët-Roz, ayant accueilli championnats de france la discipline il y a 2 semaines, les coureurs s’y élanceront le 25 avril prochain pour rejoindre Crossac après 146kms, dépourvus de toute difficulté. Le lendemain, c’est à nouveau un départ inédit, de Ste Reine de Bretagne, qui emmènera les coureurs jusque Melrand. Là aussi le vainqueur devrait émerger d’un sprint massif au bout des 172,3 kms. Le 27 avril, les choses sérieuses débutent, et les favoris devraient se découvrir entre Baud et Cléden-Cap Sizun. Plus longue étape de ce tour avec 192kms, la route pour rallier l’extrémité occidentale sud de la Bretagne ne sera pas de tout repos. Le vent y ajoutera son grain de sel pour le plaisir des plus costauds du peloton. Retour vers le Morbihan le 28 avril, avec un départ de Plogoff jusque Pontivy, où les coureurs arriveront avec 189kms au compteur.

Mur de Bretagne et le Menez Bre au menu

Le plat de résistance sera servit sur 2 étapes, en commençant le 29 avril. Au départ de Pontivy, se dressera sur la route des coureurs l’ascenscion de Mur de Bretagne, au 17ème km, puis du Menez Bre, par une petite route affichant jusque 17% de dénivelé au kilomètre 85, avant de plonger vers le Tregor et une arrivée sur Perros-Guirrec au bout de 169kms. Loin d’en avoir terminé avec les difficultés, les coureurs mettront le cap vers Le Quillio en ce 30 avril. 149 kms d’effort sur un parcours où l’occasion est donnée aux favoris de s’expliquer pour de bon à la pédale, sur des routes sinueuses. Du 45ème km au 100ème km, bien qu’il n’y est pas d’ascensions vertigineuses, la route ne cesse quasiment pas de s’élever. Certes, nous sommes en Bretagne et les altitudes ne nous permettent pas de gouter à l’ivresse des cimes, mais tout de même, après 5 jours de courses, les organismes des coureurs sont mis à rude épreuve, et selon le déroulement des étapes précédentes, cette portion risque bien d’être un sas d’écrémage, avant que les plus costauds ne s’expliquent dans les 40 derniers kilomètres. Quand à la dernière étape du 1er mai, longue de 146kms avec un départ et une arrivée sur Liffré s’apparentera soit à une balade de santé pour le leader s’il dispose d’une avance confortable, ou alors à une lutte sans merci pour la victoire finale, utilisant les coups de culs de la fin d’étape pour se départager.

La présentation des équipes invitées est prévue courant mars.

Tout le sport en Bretagne est sur sportou.bzh !

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here