Assault militaire chez un indépendantiste réunionnais

8

Communiqué de presse de l’organisation “Nasyon Reioné”

Le mardi 17 décembre 2014, le respect des lois de la république n’a pas été inscrit dans la déontologie des fonctionnaires militaires diligentés par le tribunal civil lorsqu’ils se sont rendus dans la demeure et le site d’exploitation du leader indépendantiste Aniel Boyer sur le haut de Saint-Louis!

Il faut dire le pouvoir colonial n’avait pas lésiné sur les moyens pour arrêter non pour humilier le camarade Aniel BOYER. En effet, pas moins de 140 gendarmes ont fait incursion sur son lieu de travail ainsi qu’à son domicile où sa compagne fut violentée par des fonctionnaires, semble-t- il tout enthousiaste de découvrir le repère de ce militant anticolonial. Ils étaient prêts à lui tirer dessus s’il aurait opposé de résistance. Dans ce genre de coup, le pouvoir colonial n’hésite jamais créer de la désinformation du genre qu’il aurait tiré sur les fonctionnaires. Au passage, nous saluons le courage du téméraire camarade Aniel !

Quatre personnes ont été arrêtées et mises en garde à vue jusqu’à 48 heures pendant que les militaires saisissent les biens, les propriétaires une fois dirigés vers la gendarmerie de Saint Louis de la Réunion. En fait, le camarade et son épouse sont devenus de vulgaires criminels leur tort c’est de refuser l’assimilation forcée imposée au peuple réunionnais depuis 1946.

Toute la procédure d’arrestation, la saisie et la garde à vue après vérification de leurs avocats sont truffées d’irrégularités !

Pour exemple, la commission rogatoire n’a même pas été signée et datée par la magistrate!

La garde à vue ne s’est pas déroulée selon la procédure car l’avocat n’a pas pu voir les intéressés dans l’heure qui avait suivi l’arrestation !

Le chef d’accusation relevant du tribunal civil, l’intervention militaire n’était vraiment pas appropriée ! Où peut être avait il l’intention de créer plus de dommage quand on sait que son habitation est éloignée de tout !

C’est une arrestation musclée pendant qu’Aniel Boyer travaillait, ce dernier s’est retrouvé avec des ligaments cassés ! Sa compagne a été agressée par les gendarmes cagoulés !

La volonté de nuire au leader du parti indépendantiste se double d’une volonté de détruire la famille Boyer !

Traiter de voleurs et de squatteurs, la présomption d’innocence ne fut pas de rigueur dans cette manœuvre coloniale!

Aniel et la Nasyon Reioné doivent vivre pour faire entendre la voix de ceux que l’on entende jamais. Les Réunionnais sont ceux qui sont nés à l’ile Bourbon et ce n’est pas eux qui ont choisi d’être français c’est plutôt la France qui a choisi leur ile. Il doit donc y avoir un respect mutuel car tous ne souhaite pas vivre de vos prestations qui rendent le peuple aveugle de sa dignité.

A bas le colonialisme à la française et vive la Nasyon Reioné dans une Réunion Libre et indépendante !

8 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.