Ai’ta ! e Karrez Hud Lannuon ! – Le Carré Magique de Lannion méprise la langue bretonne !

kemennadenn en div yezh – communiqué bilingue

Diriaou da noz e oa en em vodet un nebeud izili deus Ai’ta ! Treger e mont e-barzh Karrez Hud Lannuon evit displegañ d’an arvesterien ha d’ar mediaoù penaos eo berzhet brasañ lec’h sevenadurel Treger d’ar brezhoneg ha da sevenadur ar vro. Poent bras da dilennidi Lannuon Treger Kumuniezh cheñch penn d’ar vazh ha d’ar rener, Philippe Le Gal, diskouez doujañs evit ar Vretoned, o yezh hag o sevenadur !

 

DSC02443

Da heul testenn an trakt dasparzhet :

Lec’h sevenadurel pouezusañ korn-bro Lannuon eo ar C’Harrez Hud. Arc’hantet eo gant hon zailhoù, lonkañ a ra tro 90 % deus bujed ar sevenadur en tolpad-mañ… Bezañ zo div yezh er vro, ar galleg hag ar brezhoneg. Hemañ zo bev-mat amañ c’hoazh, hag evit ma talc’hfe da vevañ e rank bezañ talvoudekaet e pep lec’h er vuhez foran… war al leurennoù bras evel e lec’h all ! Deus doujañs evit ar sevenadurioù ha Gwirioù Mab-Den an hini a zo kaoz amañ !

Daoust dimp bezañ goulennet meur a wech, dre lizher ha da geñver un emgav gant an dilennidi ha gant rener ar C’Harrez Hud, ma vo doujet d’hor yezh ha roet e blas d’ar brezhoneg amañ e c’hortozomp c’hoazh ! Petra zo ret ober ?

Goulenn a reomp groñs :

muioc’h a blas da sevenadur ar vro e roll an abadennoù : lies ha pinvidik eo sevenadur ar vro ha kalz a draoù a galite a vez krouet e Breizh ha/pe e brezhoneg (sonerezh, koroll, c’hoariva…). N’ eo ket reizh na vefe roet lec’h ebet dezhe war leurenn vrasañ bro Lannuon !

ur skritellaouiñ divyezhek e diavaez hag e diabarzh ar savadur hervez an emglevioù bet sinet ha votet gant Kumuniezh Lannuon Treger : ul lec’h publik savet gant arc’hant publik eo ar C’Harrez Hud, hag ur bannelerezh divyezhek par-ouzh-par a rank bezañ staliet ennañ, evel ma vez graet e lec’h all (ti-kêr, kumuniezh kumunioù, ti an implij…).

ur c’helaouiñ divyezhek par-ouzh-par en div yezh : evit ar c’houlz ne vez graet nemet e galleg (skritelloù bras, roll an abadennoù, paperioù brudañ…) war digarez e vefe ur sal « vroadel » ! Ha koulskoude e vez implijet muioc’h-mui ar brezhoneg er vuhez foran hag e salioù sevenadurel all ar vro, ret eo ivez e vefe graet er C’Harrez Hud.

DOUJAÑS EVIT YEZH HA SEVENADUR

AR VRO ER C’HARREZ HUD !

——

Plusieurs membres et sympathisants du collectif Ai’ta ! Treger ont procédé jeudi soir à une distribution de tracts à l’entrée du Carré Magique de Lannion, afin d’expliquer aux spectateurs qu’à l’heure actuelle, la langue et la cultures bretonnes n’ont pas leur place au sein du plus important équipement culturel du Trégor. Il est plus que temps que les élus locaux, notamment ceux de Lannion Trégor Communauté, inverse cette tendance et que le directeur, Philippe Le Gal, respecte enfin les Bretons, leur langue et leur culture !

 

DSC02443

 

Le texte du tract distribué :

Le Carré Magique est le principal lieu culturel de la région de Lannion. Il est financé par nos impôts et engrange jusqu’ à 90 % du budget local consacré à la culture. Or il existe ici deux langues, le français et le breton. Il n’est pas normal que cette dernière n’ait aucune place dans un lieu à vocation culturelle tel qu’ici ! Il s’agit d’une question fondamentale de respect de la diversité et des droits de l’Homme.

Bien que nous soyons intervenus à de multiples reprises auprès des élus et du directeur de la salle (lettres, rendez-vous) pour que la situation évolue positivement, la seule réponse obtenue est le mépris ! Que faut-il faire ?

Nous exigeons :

une vraie place pour la culture et la création bretonnes dans la programmation : nous avons la chance d’avoir en Bretagne une culture riche, diverse et de nombreux artistes créant des spectacles innovants et de qualité (danse, musique, théâtre…). Il n’est pas normal que ceux-ci n’aient accès qu’au compte goutte à la la plus grande scène du pays de Lannion.

une signalétique bilingue et paritaire à l’intérieur et à l’extérieur du bâtiment comme le prévoit les accords signés par Lannion Trégor Agglomération : le Carré Magique est un lieu public et, à l’instar des autres services de la vie quotidienne (mairie, communauté de communes, maison de l’emploi…), le breton doit y trouver toute sa place.

une communication bilingue et paritaire : aujourd’hui, seule la langue française a droit de cité sur les affiches, les programmes, les dépliants… Même si le Carré Magique a le label de salle nationale, nous sommes ici en Bretagne et la langue bretonne doit être utilisée dans la communication, comme cela se fait déjà pour d’autres scènes et salles de spectacles ailleurs en Bretagne.

LE CARRÉ MAGIQUE DOIT RESPECTER LA LANGUE ET LA CULTURE BRETONNES !

11 COMMENTS

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.