Naïg Rozmor est décédée : une poétesse de la langue bretonne s’en va

76

Naig RozmorNaig Rozmor, est décédée dimanche matin à l’âge de 92 ans. De son nom de naissance Anne Corre, elle avait vu le jour à Saint-Pol en 1923 dans une famille de paysans brittophones. Naïg Rozmor est l’une des plus grandes plumes bretonnes du XXè siècle. Elle a d’abord écrit  des contes publiés dans les revues Bleun Brug et Brud Nevez. Ses poèmes d’amour, publiés dans le recueil Karantez ha Karantez, ont obtenus le pris de la poésie de l’Association des Écrivains Bretons en 1980.

Elle a aussi composé des poèmes, des écrits pour différentes revues, des pièces de théâtre. Sa pièce Ar Mestr (1988), jouée notamment pas la troupe Ar Bro Bagan,  est l’un des plus grands succès de théâtre en langue bretonne. Elle a elle-même joué dans plusieurs pièces portées par Ar Bro Bagan. Elle a également participé à de nombreuses émissions à la télévision ainsi qu’à la radio.

En 2013, Naïg Rozmor publie, avec l’aide de la psychothérapeute Chantal Gombert, un livre consacré à la maladie d’Alzheimer dont elle est victime, Les fins dernières d’un poète.

Cette grande poétesse  brittophone a toute sa vie été une prodigieuse défenseure de la langue bretonne et a écrit une trentaine d’ouvrages. Recueils de poésie, contes, nouvelles et pièces de théâtre en langue bretonne lui ont valu la reconnaissance des Bretons. Elle est de nombreuses fois primée pour son travail d’écriture :  Grand Prix des Écrivains Bretons, Prix de Poésie en langue bretonne, Prix de la Société des Poètes et Artistes de France, Prix IMRAM, Prix Per Roy et en 1998 elle reçoit le Collier de l’ordre de l’Hermine.

Bibliographie de Naïg Rozmor :

1977 : Karantez ha karantez, poèmes (Brud Nevez)

1981 : Peziou-c’hoari nevez, théâtre en collaboration avec Pierre-Marie Mevel, I, II et III (Brud Nevez)

1986 : Sacré Tangi Bihan, pièce en français

1987 : War roudou Alanig al Louarn”, contes (Emgleo Breiz-Bleun Brug)

1989 : Trubuillou eur Johnny war e vloavez kenta (Emgleo Breiz-Bleun Brug)

1994 : Evel eun tantad’

1996 : Ar Mestr’, pièce de théâtre (drame authentique)

1997 : Ma vez mad ar cheñch

1997 : Mondo Cane, anthologie poétique avec Jerzy Wielunski (Emgleo Breiz)

1998 : Ar Johniged ( Emgleo Breiz )

1999 : Rimadelloù ha kanaouennoù : evid ar vugale hag… ar re vraz (comptines et chansons des pièces de théâtre de Ar Vro Bagan), Goulc’han Kervella, Ar Skol Vrezoneg : Emgleo Breiz

2001 : Le monde des Léonards, Album en duo avec Anne Guillou, sociologue

2001 : Ouvrage collectif sur le thème de Xavier Grall

2002 : Johniged an Hilda, pièce de théâtre

2013 : Les fins dernières d’un poète – Finvezoù diwezhañ ur barzh (Skol Vreizh 2012)

Elle a aussi réalisé quelques traductions : L’offrande Lyrique et la corbeille de fruits de Tagore, An Ograou Strink à Minihy Trelevenez, un petit recueil de poèmes, 1997 : Traduction en breton d’une anthologie mondiale de la poésie en langues minoritaires, dont un 1er tome sorti en 1997, en deux versions, breton et français, sous le titre «Mondo cane» (Monde de chiens)

Marie Claude Prigent: ar charitezenn eus Naig Rozmor :

 

76 Commentaires

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.