Brest/cargo “Karl” : Mor Glaz écrit à François Hollande

4
7

Brest, jeudi 23 avril 2015, énième histoire d’un navire abandonné dans le port de Brest, les huit marins du cargo “Karl” en ont assez de cette situation qui perdure depuis le 23 février ; l’ association Mor Glaz qui a pris ce dossier à bras le corps et a déjà fait couler beaucoup d’encre, adresse, cette fois, une lettre ouverte au chef de l’Etat français, François Hollande.

 

LETTRE OUVERTE ADRESSEE PAR FAX AU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

 

Monsieur le Président de la République,

 

“L’association MOR GLAZ souhaite attirer votre attention sur l’abandon d’un équipage dans le port de Brest.

Cette équipage  se trouve le long d’un quai et subit une escale qu’il ne souhaitait pas, et est  victime d’un imbroglio entre « pseudo-armateurs » et autres protagonistes de cette triste affaire.

Cet équipage est arrivé à brest le 23 février 2015 à bord d’un cargo le «KARL » immatriculé sous pavillon de Saint Kitts et Névis (paradis fiscal pour armateurs peu ou pas  rigoureux), cet équipage comme trop souvent est composé de marins issus de plusieurs pays, la Roumanie, le Honduras et le Guatemala. Certains de ces marins ne sont plus payés depuis 60 jours. Ces marins survivent des aides apportées par la banque alimentaire et la bienveillance de certaines administrations et de l’inspectrice Laure TALLONNEAU du syndicat  ITF.

 

Monsieur le Président de la République, l’association MOR GLAZ vous adresse cette lettre ouverte, elle vous demande de missionner rapidement le Conseiller mer de votre Cabinet, afin que la situation honteuse et scandaleuse de ces marins cesse le plus rapidement possible.

 

Monsieur le Président de la République, la seule issue qui serait  proposée à ces 8 marins, est un retour à la frontière…Qu’ont-ils fait pour mériter cette peine cette « sanction ».L’association MOR GLAZ ne peut admettre ni même envisager, que cette procédure de reconduite à la frontière soit appliquée à l’encontre de ces marins. Cette procédure considérerait, que ces marins sont des délinquants, des contrevenants sur notre territoire, avec toutes les conséquences qui seraient  négatives pour eux, y compris lorsqu’ils rechercheront un embarquement.

 

Monsieur le Président de la République, l’association MOR GLAZ insiste sur le fait que les délinquants sont ceux qui n’ont pas tenu leurs engagements envers les marins du « KARL ». Mais aussi tous ceux qui ont choisi et permis d’affréter ce navire au coût le plus bas, et de laisser y charger 900 tonnes de semence de pommes de terre destinées à l’Algérie.

 

Monsieur le Président de la République, ce matin j’ai rencontré les marins du  « KARL » (avec l’aval du Commandant), ils sont déterminés et veulent tous (à juste titre) partir avec tous leurs salaires. Un fond de solidarité existe en France depuis 2000 pour faire face à ces situations, le montant disponible du fond est de 116000€, il  permet de régler tous les salaires et le rapatriement de ces marins, qui en ont assez d’attendre. Chaque jour qui passe rend la situation de plus en plus critique « délicate » pour ces 8 marins dont certains vont  dans quelques jours dépasser les 7 mois de bord. Ces marins sont de plus en plus déterminés à vouloir partir avec tous les arriérés de salaires.

 

L’association MOR GLAZ souhaite que les responsables de cette situation,  remboursent comme il se doit l’Etat Français de toutes les dépenses qui seront effectuées  pour ces marins.

 

Monsieur le Président de la République, nous vous prions d’accepter, nos sincères et respectueuses salutations.”

 

jean-Paul HELLEQUIN

Président de l’association MOR GLAZ

k1

4 COMMENTS

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.