Centrale à gaz/Landivisiau : les élus EELV-Bretagne interpellent François Hollande

16

Rennes, mardi 12 mai 2015, après la signature de l’ arrêté préfectoral autorisant la Compagnie électrique de Bretagne à créer et à exploiter une installation de production d’électricité, les élus EELV-Bretagne ont tenu à réagir à cette décision :

COMMUNIQUE

communiqué presse EELV

 “L’autorisation d’exploiter la centrale gaz prévue à Landivisiau que vient de délivrer le préfet du Finistère est un bien mauvais signal à quelques mois de l’ouverture de la conférence mondiale sur le climat à Paris.”

EELV rappelle que le Président de la République dans son discours à la conférence environnementale du 27 novembre dernier déclarait :

–  » réduire les émissions de gaz à effet de serre de 40% en 2030 et de près de 60% en 2040. Encore faut-il s’en donner les moyens. Fixer des objectifs, ce n’est pas le plus difficile ; mettre en place des instruments, c’est là que l’on juge une politique ».

– « …la trace que nous allons laisser, tous ensemble, c’est un accord historique sur le climat et, je l’espère, une exemplarité́ en matière de transition énergétique ».

En Bretagne, la politique de l’Etat et de la Région est donc totalement contraire à ces objectifs et la trace laissée sera celle du CO2 et des particules fines.

 

François Hollande y déclarait aussi : « Nous veillerons au niveau européen à faire en sorte que nous puissions supprimer, à terme, les subventions aux énergies fossiles. » Or, ce sont 40 millions pendant 20 ans qui seront prélevées sur les factures de tous les français et attribuées à Direct Energie.

 

Enfin, EELV s’étonne que le PDG de Direct Energie se félicite de la qualité de l’étude d’impact et de la concertation, car sur ces 2 points :

– nous n’avons jamais reçu de réponse à notre courrier adressé à Air Breizh fin septembre 2014 dans lequel nous soulevions l’insuffisance de l’étude d’impact sur la qualité de l’air,

– un débat public contradictoire garantissant l’équilibre d’information et de débat entre les partisans et les opposants n’a pas pu être organisé. L’opération marketing de Direct énergie est loin du chantier sur la démocratie participative lancé à cette même conférence par le Président.

 

La France compte déjà trop de centrales à gaz, puisque certaines sont à l’arrêt ou « mise sous cocon », et la consommation de la Bretagne est inférieure à celle prévue dans le Pacte électrique breton. EELV appelle le président Hollande à mettre en application ses paroles dans le cas de cette centrale gaz.

 

Anne-Marie Boudou, Janick Moriceau et Yannik Bigouin, conseillers régionaux

 

16 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.