Politique et sémantique française sur les langues

16

LES HUMEURS DE
JACME DELMAS

TRIBUNE LIBRE

Cet article est rédigé en patois parisien, le patois du roy et de ses salariés de l’Académie française, depuis 1789, ces membres sont devenus des charges de tout citoyen qui parle une ou plusieurs langues qui sont méprisées par eux ; cet article est écrit par un citoyen #mespresat !

Nous pourrions laisser à la presse le droit d’expression, même quand elle dessine ; mais il y a bien plus grave qu’une expression libre contre nos langues, il y a la sémantique employée qui insinue l’inutilité des langues. Nos langues se doivent, après beaucoup de pression politique, prendre un qualificatif ; mais pouvons-nous oublier les qualificatifs français pour les traiter sur la base de l’égalité culturelle et linguistique ?

Chaque article en fRance qui emploie le mot patois et qui ne regrette pas les définitions données dans les dictionnaires françaises, Le Robert -par exemple- depuis 1954 et jusqu’à 2004, est une incitation au racisme linguistique en fRance ; il ne faut alors pas s’étonner de ces dessins humoristiques et qu’ils soient patinés de la sainte vulgarité linguistique française, républicaine et panthéonisable.

Cette incitation suave est simplement un siège confortable pour ne pas se renseigner sur les études linguistiques (dans toutes les langues) qui, depuis la fin de la guerre de 1945, ont changé la vision que l’on peut avoir sur les langues et leurs transmissions. Là, les écoles de journalisme sont fôtiv’ !

estupiditat lingüistica francesa granda

Ainsi certains savants de la pédagogie se questionnent pour savoir pourquoi les langues sont mal enseignées en fRance, mais pas un ne voit clairement qui se soit éloigné des stupidités françaises sur le sujet ; ainsi, en Haute-Garonne (département de Tolosa), jamais un pédagogue a visité la Val d’Aran (quadri-linguisme généralisé, quadi-glotte facile ) pour voir comment ça se passe si bien ! L’Institut français de Barcelona leur donne des prix d’excellence en français, mais les pédagogues ne vont pas les voir (ils sont voisins), et certains nationalistes français voient dans les langues dites régionales, le problème de l’orthographie française qui baisse ; là je ris ! C’est bien l’occitan qui m’a appris à mieux écrire l’orthographie compliquée française … l’ignorance française en linguistique fabrique d’argument stupide aussi sur le thème de la langue du roy-président de la sainte Académie française. L’Escòla Aranesa est un modèle que, généralisée sur la base occitane, a prouvé son succès pédagogique en matière linguistique ; les résultats économiques sont aussi clairs en suivant. La vraie réforme qu’il faut pour la sainte fRance des langues, la reforme vraie est là, en Aran !

Alors quand un média français, KULtureu bien sûr, découvre l’histoire oubliée de l’Aquitaine, il faut que le professeur soit d’une université parisienne ; et alors le programme détruit simplement l’argumentation IIIième république sur la bataille de Poitiers, et en même temps les mythes qui siègent au sein de l’extrême-droite catholique française; mais tout lecteur d’un vieux livre, édité au XIXième siècle à Bordeaux et en langue française, aurait déjà donné les solutions pour détruire les stupidités historiques enseignées dans les écoles d’un certain Jules Ferry et dans les dérivés privées et conventionnées ; voilà peut-être le problème. Est-ce que le régionalisme d’expansion parisienne pendra au sérieux ce que les citoyens des régions leur proposent comme projet politique et linguistique, la pluralité ; la fameuse « fRance plurielle » est possible, elle ne peut plus être pensé à Paris ?

Il faudrait une vraie révolution parisienne en débutant par la sémantique et la révision de tous les dictionnaires, tous gratinés de nationalisme, d’expansionnisme linguistique et d’arrogances en matière de savoir francophone.

Traduccion en occitan sus Democracia per Occitània per la dignitat manténer, coma o diriá l’avocat-poèta Pèir de Garròs dins la cort de Nerac.

 

16 Commentaires

  1. le français d’où çà ? le sabir médiatico-parigo- franco-pseudo-intello-péremptoire hors des marches de leur “île de france”…?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here