Partager :

" /> Trois listes bretonnes aux régionales 2015 ? Et la Bretagne dans tout ça ?
Publié le: sam, Août 15th, 2015

Trois listes bretonnes aux régionales 2015 ? Et la Bretagne dans tout ça ?

Soutenez 7seizh par Paypal
Partager
Tags

A l’approche des élections régionales 2015, les ambitions se dévoilent. La Bretagne n’échappe pas aux velléités. Trois listes s’annoncent pour le scrutin des 6 et 13 décembre prochain.

ElectionsRegionales2015 013La liste Oui la Bretagne s’est déclarée officiellement fin juin avec le maire de Carhaix à sa tête. Candidat avec le Parti Breton à l’élection régionale 2010, Christian Troadec n’a jamais caché son ambition de rejoindre la région Bretagne. Depuis 2013 et la fronde bretonne, le leader des Bonnets Rouges a tout fait pour rester dans le champ médiatique. Nulle surprise donc quand il a annoncé en juin son alliance avec l’UDB pour atteindre son objectif. Même si les tractations ont été difficiles menant à l’éviction du Parti Breton et à l’abandon d’une union large souhaitée initialement, Christian Troadec aura bien sa liste d’union… de la gauche.

Finalement quand on connaît le bonhomme, rien de surprenant.

Les Bretons se sont toujours collés à la chose publique et la présence d’une liste bretonne n’est pas incongrue dans le contexte actuel. Plus inédit en revanche est l’annonce d’une seconde, puis d’une troisième liste en décembre prochain !

Notre Chance, l'Indépendance“Notre chance, l’indépendance”, le petit mouvement vannetais pourrait bien proposer sa liste de candidats à l’élection régionale. Courageusement mené par Bertrand Deleon, cadre au Parti Breton, le micro parti a au moins le mérite de délier les langues sur le tabou d’une volonté populaire d’indépendance.

Beaucoup d’obstacles cependant pour ce syndicaliste CGT défenseur des langues régionales et fils de militants bretons historiques.
Tout d’abord l’aspect pratique : 80 candidats présentables et 40.000 euros pour les frais de campagne. Comment aborder une campagne électorale sans le premier sou ? Pas facile. La question de l’indépendance est dans de nombreuses têtes, mais elle reste encore très tabou et peine à trouver des partenaires financiers.

Mais ce n’est pas le plus gros obstacle, car si plaie d’argent n’est pas mortelle, les mauvaises fréquentations et les choix douteux pourraient être fatals à la petite liste qui n’affiche aucun clivage gauche-droite. Et si Bertrand Deleon a bien conscience qu’il est très courtisé par les extrémistes, saura-t-il éviter les candidats les plus radicaux masqués par le gwenn-ha-du ?

L’homme a du métier et n’est pas dupe. Il est courtisé par l’extrême droite et par la queue de comète des Bonnets Rouges, mais il déclare sa volonté de s’engager avec des personnes neuves, sans passé ou engagement politique douteux. Une liste sans étiquette politique certes, mais pas à n’importe quel prix ! Il ne souhaite pas qu’en pleine campagne, le scandale d’un licencié de son emploi pour “malversation”  où d’un militant d’extrême-droite en Bretagne fasse exploser toute l’énergie déployée par des personnes sincèrement engagées au profit de l’indépendance et d’un avenir neuf en Bretagne. Un travail difficile pour Bertrand Deléon qui assure que la tâche sera complexe, mais qu’il y arrivera malgré tout.

parti fédéraliste européenUne liste fédéraliste menée par un homme Jean-Jacques Page. L’homme a longtemps été le compagnon de route de Bertrand Deleon mais les deux hommes ont préféré se séparer quand Deleon a affiché clairement la couleur : sa volonté d”une indépendance bretonne.

La liste fédéraliste a annoncé le ralliement de quatre composantes. Le Parti fédéraliste dont le représentant en Bretagne est Jean-Jacques Page, En Avant Bretagne aussi menée par Jean-Jacques Page, Breizh Europa le parti de Caroline Ollivro et l’Alliance fédéraliste bretonne de M. Le Mée qui n’est guère très active depuis plusieurs années. Une liste d’union des fédéralistes qui peine à démarrer. Caroline Ollivro, la personnalité la plus visible du lot, ne semble pas être rentrée de vacances pour faire l’annonce de cette liste de rassemblement.

Les promoteurs de cette candidature fédéraliste se trouveront aussi confronté à la difficulté de trouver le financement et 80 candidats avec le handicap du manque de visibilité. Mais ils échapperont au moins aux sollicitations douteuses.

De nombreux candidats ? Et la Bretagne dans tout ça ?

050-001Au premier abord avec autant de listes bretonnes potentielles pour une seule élection, on pourrait penser que les ambitions priment sur l’avenir de la Bretagne. Mais il n’en est rien. Il y a bien les esprits chagrins qui voient l’explosion du Parti Breton (parti de centre-gauche à centre-droit) avec la crise créée par le rejet du PB par Christian Troadec au profit des candidats de l’UDB (anciens partenaires du PS aux dernières élections régionales).

Aujourd’hui, le Parti breton n’a pas les moyens de se présenter seul. Lors de son congrès de juin, il a été décidé que chaque adhérent pouvait agir en toute liberté pour soutenir, où non, la liste Oui la Bretagne qui n’a pas souhaité l’associer à son initiative.  Mais une fois les élections passées et comme dans le passé, le petit parti saura resserrer les liens et redevenir une représentation des idées de beaucoup de Bretons. Depuis toujours, les Bretons ne sont pas de gauche ou de droite, ils sont majoritairement centristes. D’autres élections, il y en aura. Certains se seront lassés devant l’échec d’un scrutin, d’autres seront encore là et continueront de préparer les prochaines échéances importantes pour le pays.

Trois listes bretonnes pour une élection régionale 2015, c’est finalement le signe d’une dynamique plus forte que jamais, d’une volonté de s’engager plus pour la Bretagne. Et pour un député breton dont nous tairons le nom, il y a là un espoir “Je rêverais que la Bretagne puisse avoir trois partis bretons représentatifs. Ce serait le signe d’une vraie volonté de vivre en Bretagne comme Breton !”
A noter que les trois listes bretonnes candidates aux élections régionales sont pro-réunification.

A propos de l'auteur

Visualiser 32 Comments
Ce que vous en pensez
  1. trecasser dit :

    L’UDB est une officine du PSF.. ni plus ni moins. Il faut que ce parti disparaisse du paysage politique breton…

  2. tito dit :

    Division a cause de qui? L udb refuse l alliance avec le parti breton sous pretexe qu il est de droite…. et quelques semaines apres on apprend que des membres de l udb soutiennent le drian. A quel jeu joue l udb? des traitres a la solde du ps ne s en prendrais pas mieux. Ils veulent creer la division pour eclater les volontes independantistes. Sanctionnez l udb.

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser les expressions html suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Média participatif : contact(at)7seizh.info 0033 (0) 972 338 711 - regie.publicitaire(at)7seizh.info Mentions légales - Conditions générales d'utilisation

L’utilisateur s’interdit de manière non exhaustive :

- de diffuser des informations contraires à l’ordre public ou aux bonnes mœurs, - de détourner la finalité du service pour faire de la propagande ou du prosélytisme, de la prospection ou du racolage, - de publier des informations à caractère commercial, publicitaire ou constituant de la propagande en faveur du tabac, de l’alcool, ou de toute autre substance, produit ou service réglementé - de diffuser des contenus contrevenant aux droits de la personnalité de tiers ou présentant un caractère diffamatoire, injurieux, obscène, pornographique, offensant, violent ou incitant à la discrimination, à la violence politique, raciste, xénophobe, sexiste ou homophobe, - de publier des informations contrevenant à la législation sur la protection des données personnelles permettant l’identification des personnes physiques sans leur consentement, notamment leur nom de famille, adresse postale et/ou électronique, téléphone, photographie, enregistrement sonore ou audiovisuel, - d’accéder frauduleusement au site et notamment aux services interactifs, ainsi qu’il est indiqué dans les conditions générales d’utilisation du site.

7seizh.info ® Tous droits réservés-2012-2016 © 7seizh.info.