Home Actualité Information Bretagne - 7seizh.info Réfugiés Syriens: Carhaix se dénonce auprès du FN

Réfugiés Syriens: Carhaix se dénonce auprès du FN

TroadecRefugies

Personne n’oserait penser qu’au FN il y ait, surtout chez les plus anciens militants, des spécialistes de la dénonciation. Alors pour répondre à Gilles Pennelle (lire article OF édition de ce mercredi page Bretagne), tête de liste FN aux prochaines régionales et lui éviter de dénoncer publiquement la ville de Carhaix qui accueille depuis plus deux ans maintenant des réfugiés syriens qui ont fui la guerre et sans avoir à nous torturer l’esprit, nous prenons les devants et nous avouons que oui, nous sommes humanistes et que nous portons secours aux plus faibles, tout particulièrement à l’étranger qui fuit la guerre et qui cherche refuge. Nous en sommes fiers. Cet accueil de deux familles syriennes, arrivées à Carhaix en octobre 2013, se fait en lien entre la Mairie de Carhaix, le prêtre de Carhaix et de nombreux autres partenaires. Nous invitons d’ailleurs les autres communes de Bretagne a se dénoncer de la même façon auprès du FN pour toutes celles qui auraient l’intention ou qui accueillent déjà des réfugiés syriens victimes de la guerre dans leur pays parce que nous revendiquons la tête haute ce devoir de solidarité en accueillant ceux qui risquent leur vie dans un pays en guerre.


Christian Troadec, maire de Carhaix

Peter Breton, curé de la paroisse de Carhaix

Hélène Guillemot, adjointe aux affaires sociales de Carhaix.

39 COMMENTS

  1. 24 000 sur 2 ans ce n’est rien et dans certaines campagnes de France ou en ville tant de logements vides puis-qu’à vendre,alors quoi, il faudrait les ghettoriser et leur jeter du pain par dessus le grillage comme l’ont fait les hongrois ? Un peu d’humanité, ça ne fait de mal à personne.

  2. Christian Troadec, l’homme aux 100 casseroles sur Carhaix, leader-casseur des sinistres « Bonnets rouges » exploite toujours le malheur des autres, surfe sur la misère, les drames … toujours dans un intérêt électoraliste, monsieur « Candidat à tout », il va conduire une liste nationale-populiste bretonne aux Régionales!Tel un « Don Quichotte », il saute sur tout ce qui bouge!Une usine d’agro-alimentaire ferme, des paysans en colère, un hôpital qui ferme, manif »Naoned e Breizh « à Nantes….il arrive avec sa garde rapprochée et des centaines de drapeaux bretons « gwenn ha du »et promet tout ,en grand populiste sauveur du monde!Au final, il ne fait rien… sauf un coup de com. pour …sa pomme! Il est temps que la presse fasse une enquête comme Médiapart et d’autres l’ont fait, sur ce personnage qui se dit de « gauche »mais qui en fait est bien de la droite nationaliste et identitaire bretonne!

  3. c’est vrai que la bretagne recherche des travailleurs dans beaucoup de milieu ,si les migrants sont pret a taper dans la butte ,je ne suis pas contre

  4. C’est bien Trotro c’est malin ça on accueille, on va dans le sens de Paris mais on verrouille, on trie et on prend le minimum sans que ça se voit trop…

  5. Ceux qui dénoncent l’accueille des réfugiés au nom de la déffense des bretons les plus pauvres sont les même qui d’habitude regarde la misère s’étendre dans nos villes et nos campagnes sans rien dire. La fortune cumulée des 100 ressortissants francais les plus riches est de plus 320 milliards cette année, et ça serat pire l’année prochaine, c’est plus que la dettte de la Grèce. Les vrais responsables de la misère ici s’appellent Glon, Leclerc, Pinault, Xavier Beulin, Doux, La Cooperl et j’en passe. Ce ne sont ni les réfugiés, ni ceux qui touchent le RSA.

  6. Waou mr troadec et les.bretons qui ont faim qu’elles sont les « familles d’accueil » bien sur sans subvention. Je ne suis pas Fn ni d’aucun parti mais en colère.

    • Les élus sont hermétiques, j’ai eu l’occasion de saisir leur mentalité, dans une ville du sud Bretagne le maire de ma commune et l’ancien maire quémander (a plusieurs reprises une note de frais), tellement radins nos élus, si encore ils étaient dans le besoin, dégoûtée !

    • Bobards du FN… Depuis 2 semaines, le « sale clodo alcoolo et fainéant qui dépense son RSA en rouge » est devenu « un pauvre français qui crève de froid et dont personne s’ occupe alors que les migrants ont droit à tout. … »

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

7seizh.info

GRATUIT
VOIR