Crozon : l’ Etat rejette le projet de centrale solaire, mais que fait Mme Royal ?

 TRIBUNE  LIBRE

Depuis maintenant trois ans, la communauté de communes de la presqu’île de Crozon défend son projet de centrale solaire sur le site de l’ ancienne décharge de Kerdanvez.

Cette centrale solaire d’une puissance de 2152MW/h pourrait alimenter la consommation de près d’un millier de foyers.

Pour l’ Etat c’ est NON !

Réaction surprenante à la veille de la COP21 où l’ Etat français ne va pas manquer de communiquer en faveur de la transition énergétique !

D’ailleurs, le Ministère de l’Ecologie n’ est pas en reste en matière de com’ puisqu’il lance sur son site des appels à projets : http://www.votreenergiepourlafrance.fr/posts/list/project_call

                  « PARTICIPEZ AUX 41 APPELS A PROJETS,

               et devenez acteurs de la transition énergétique »

Pourtant, il semble que le projet des élus bretons n’ait pas été retenu et que nous n’ayons pas le droit à être acteurs de la transition énergétique !

 

LE PROJET DES ELUS BRETONS

Les premières démarches administratives comme les études paysagères et environnementales ont débuté en 2012. L’enquête publique a eu lieu en avril 2013 avec un avis favorable du commissaire enquêteur.

 

« En 2014, l’Etat n’a pas retenu le projet du groupement d’entreprises dans le cadre de son appel à projets de l’Etat pour le rachat des kWh. » ( par ErDF)

Une nouvelle candidature a donc été déposée auprès de l’Etat en juin 2015 : nouveau refus, sous prétexte du coût du projet, ce que ne comprend pas  Daniel Moysan, président de la communauté de communes :

« Le coût de la centrale est de 2,6 millions d’euros, mais il serait entièrement à la charge d’un consortium d’entreprises »

 Le prestataire retenu par les élus communautaires est un groupement breton composé des sociétés Armor Green, Quénéa et IEL ( Ouest Energie 1).

« « Ainsi le projet ne coûterait rien à l’État ni au contribuable. La comcom, elle, en tirerait même un bénéfice en louant le terrain à Ouest Énergie 1 ».

Daniel Moysan ne désarme pas pour autant et a adressé un courrier à Ségolène Royal, ministre de l’Ecologie, en faisant référence à la loi de « transition énergétique pour une croissance verte ».

 Le 24 septembre, Mme Royal  est attendue à Saint Brieuc pour participer au premier colloque national consacré aux atlas de la biodiversité communale ; apportera-t’elle une réponse aux élus de la presqu’île de Crozon ? c’ est moins sûr.

La démarche de Daniel Moysan est soutenue par une « cyberaction » qui  propose également d’écrire à la Ministre de l’Ecologie :

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à segolene.royal@developpement-durable.fr
Avec les éléments suivants :

  • Sujet : Centrale solaire à Crozon
  • Message : Madame La Ministre,

    La communauté de communes de Crozon (29) porte un projet de construction de centrale solaire qui alimenterait plus de 1000 foyers. A la veille du sommet international COP 21, en lien avec vos politiques de « transitions énergétiques », alors que vous faites régulièrement référence au mixte énergétique, l’État se doit de soutenir la diversité énergétique et sortir des calculs d’apothicaire en s’engageant massivement dans ce type de projet proposé par les élus bretons.
    Le président de la communauté de communes vous a adressé récemment un courrier. Par cet envoi j’apporte mon soutien à ce projet.

    Veuillez agréer, Madame la Ministre, l’expression de mes salutations cordiales.

Action à laquelle vous pouvez participer directement par le site :

http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/presqu-ile-crozon-revendique-centr-1011.html

1 COMMENT

  1. 2152MW/h pourrait alimenter la consommation de près d’un millier de foyers.

    Heu….ca ferait une moyenne de 2MW/h par foyer soit la consommation de 1000 machines a laver qui tournent en même temps par foyer…

    En fait après avoir fait de recherche la puissance serait de 1,84 MWc soit 2 296 MWh/an et par par heure ! déjà la plaquette du projet fait mention de 2 296 MWh/an … mélanger les heures et les années c’est une grave erreur qui traduit l’incompétence de la personne qui l’a rédigée…

    Bref on parle de la consommation en électricité d’environ 920 foyers ( 2863€ par foyer , pour 275€ d’électricité consommée ) soit un amortissement sur 10 ans à condition que la centrale fonctionne sans salariés , et sans entretient , et qu il n’y ai pas besoin d’une source d’energie nucleaire ou fossile pour compenser la production les jours de pluies …

    Bref c’est peut être pour ça que le projet écope d’une note de 5.8 sur 13 sur le montage financier …

    Personnellement : oui a l’énergie renouvelable , oui au solaire , mais pas n’importe ou, n’importe comment et surtout pas à n’importe quel coût ! il en va de la crédibilité de l’écologie !

    A titre personnel je rajouterais ceci : ayons de la sagesse de faire avec ce que la nature nous a donné ! du biogaz en Bretagne propice a l’élevage, de l’éolien dans les plaines et les cotes ventées désertiques , et du solaire dans le sud !

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.