Syrie : la France bombarde, le Mouvement de la Paix condamne

8
3

Paris, mardi 29 septembre 2015, après les premières frappes de l’aviation française en Syrie, le Mouvement de la Paix condamne fermement “la dérive guerrière” de l’Etat français ( communiqué ci-dessous)


BILLET D’HUMEUR  DU REDACTEUR

Pour nous Bretons, cette agression française est d’autant plus condamnable puisqu’ il s’agit d’un ministre breton, Jean-Yves Le Drian, qui est actuellement aux commandes d’actes considérés par certains comme une ingérence dans les affaires d’un Etat souverain et en parfaite violation des Lois internationales : La France ne dispose d’aucun mandat de l’ ONU pour intervenir en Syrie et ne peut en aucun cas se justifier d’une quelconque “Légitime Défense”, la France n’ayant subi aucune attaque de la part de ce pays !


 

   logo-mvtpaix-rond2-248x248          COMMUNIQUE DU MOUVEMENT DE LA PAIX

“Le Mouvement de la paix condamne l’initiative française de bombarder la Syrie, un Etat souverain, membre des Nations Unies, qui n’est pas en conflit armé avec la France, au prétexte de légitime défense envers Daesh. En effet, la légitime défense d’un pays se mesure au regard du droit international et de la Charte de l’ONU et doit être examinée par elle.

Ce faisant, le Chef de l’Etat persiste dans sa dérive guerrière alors qu’à l’unanimité le 17 Août 2015, le Conseil de Sécurité de l’ONU a souligné « que la seule solution durable à la crise actuelle en Syrie est un processus politique sans exclusive qui soit dirigé par les Syriens et qui réponde concrètement aux aspirations légitimes du peuple syrien en vue d’obtenir l’application intégrale des dispositions du Communiqué de Genève du 30 juin 2012 et souligne à cet égard la nécessité urgente pour toutes les parties de poursuivre cet objectif avec diligence et de manière constructive ».

Le Mouvement de la Paix demande fermement au Président de la République de stopper immédiatement les bombardements en Syrie, et d’engager toute l’énergie de la diplomatie française dans la recherche d’une solution politique dans l’esprit de la résolution du conseil de sécurité du 17 Août 2015, afin d’éviter une aggravation de la situation et une extension internationale de la guerre dont personne ne peut prévoir les conséquences ultimes.

Dans le même temps, la France doit agir pour que les Nations Unies définissent un mandat pour que des troupes mises à sa disposition et son commandement selon la Charte soient éventuellement déployées en toute légitimité pour protéger les populations, s’interposer, et même contenir puis réduire le périmètre de ce pseudo et prétendu État qui agresse actuellement une série de pays.

La France doit assumer toutes ses responsabilités quant à l’accueil des réfugiés et migrants, poussés sur la route de l’exode par le fracas d’armes trop souvent de marque française.

La guerre ne sera jamais une solution. Détruisant les sociétés humaines pour plusieurs générations, elle resurgit toujours et aboutit à des situations toujours plus monstrueuses.

 

Le Bureau National du Mouvement de la paix,

8 COMMENTS

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.