Le livre d’heures enluminé en Bretagne

8

Une campagne de crowdfunding vient d’être lancée pour la publication d’un ouvrage consacré aux livres d’heures en Bretagne.

Le livre d’heures enluminé en Bretagne
The Illuminated Book of Hours in Brittany
Jean-Luc Deuffic
avec la collaboration Diane Booton (Boston)
Introduction : Roger S. Wieck, Curator Medieval and Renaissance manuscripts department, Pierpont Morgan library, New York

Vous pouvez nous supporter directement sur la plateforme de crowdfunding :
http://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/le-livre-d-heures-enlumine-en-bretagne

9474
Les Grandes Heures d’Anne de Bretagne. Bibliothèque nationale de France

Livre de piété privée par excellence, le livre d’heures apparaît comme un des « bestsellers » du Moyen Âge, un des ouvrages les plus populaires, et à ce titre reste une source essentielle pour l’histoire sociale et culturelle de la société médiévale. Ce recueil de prières et de dévotions liées aux différentes heures de la journée, avec son calendrier et ses litanies de saints, le plus souvent enluminé au bon vouloir du commanditaire, avec ses particularités liturgiques locales, nous ouvre ainsi les portes d’un monde nouveau.

L’ouvrage que nous présentons forme un corpus de près de quatre cent manuscrits en rapport direct avec la Bretagne, soit ayant été à l’usage particulier d’un des neuf diocèses bretons, soit commandités ou simplement possédés par des Bretons. Enluminés par les plus grands maîtres du temps ou par de simples artisans locaux ou itinérants, dans l’atelier du talentueux Jean Bourdichon (on pense aux Grandes Heures d’Anne de Bretagne) ou dans ceux plus anonymes de Rennes ou de Nantes très actifs dès le début du XVe siècle, les livres d’heures nous invitent à tourner les pages de notre histoire.

Heures de Béatrice de Rieux. Bibliothèque de Rennes Métropole
Heures de Béatrice de Rieux. Bibliothèque de Rennes Métropole

Dispersé de par le monde, dans les plus prestigieuses bibliothèques ou dans des collections privées, ce patrimoine unique rassemblé ici dévoile un aspect particulier de l’histoire de Bretagne, contribuant ainsi à faire connaître une richesse souvent ignorée.
Chaque notice comporte une description matérielle précise du manuscrit, avec une place privilégiée à son histoire, et est accompagnée d’une riche illustration couleur.

Texte en français et résumé des notices en anglais.
500 pages environ au format 22 x 30 cm. 200 illustrations en couleurs et noir et blanc. Broché ou relié.
Publication: dernier trimestre 2016.

 

Jean-Luc Deuffic – http://blog.pecia.fr

8 Commentaires

  1. le plus beau a été piqué a rennes par les enculés de parisiens …le breviaire de jeanne de belleville…oeuvre de jean pucel …entre l enluminure et la peinture

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.