Régionales 2015-Jean-Yves Le Drian candidat : un secret de Polichinelle depuis des mois

11
5
@DR - François Hollande LeDrian
@DR – François Hollande LeDrian

L’annonce de la candidature de Jean-Yves Le Drian à la tête de la liste PS pour les prochaines élections régionales est un non événement. Depuis le milieu de l’été, les médias parisiens avaient laissé fuiter l’information tout en douceur afin de mieux faire passer la pilule du cumul.

Pour Jean-Yves Le Drian un statut particulier a été pensé. Il restera ministre de la Défense nationale française et cumulera le poste de Président de la région administrative Bretagne s’il est élu. Car l’affaire n’est pas faite. Un sondage commandé par le PS donne le parti socialiste perdant en Bretagne. Loin devant, Marc Le Fur devrait rafler les voix des mécontents. Mais pas seulement lui !

Celui qui fait peur, c’est Christian Troadec, le maire de Carhaix. L’homme du centre Bretagne s’est fait connaître au delà des frontières du Kreiz Breizh par ses combats musclés. En 2008, maire de Carhaix, il se rend sur les barricades pour sauver l’hôpital de sa commune. Et la ville conservera son établissement de santé. En 2013, il devient leader naturel des Bonnets Rouges aux côtés de Thierry Merret dans la lutte contre l’installation des portiques Ecotaxe. Le combat durera près de 18 mois et il fédérera derrière lui de nombreux soutiens qui reconnaissent le courage de l’homme en politique. Christian Troadec, l’homme qui a fait faillir le gouvernement PS dans l’affaire de l’Ecotaxe mais aussi celui qui défend une Bretagne des gens simples, ceux que les partis hexagonaux sacrifient régulièrement au profit des grands groupes et lobbys. L’identité bretonne mise en avant par le candidat Troadec plait et devrait engranger les voix des déçus de tous les bords.

La surprise pourrait pourtant venir d’un candidat dont ni le sondage commandé par le PS, ni la grosse presse ne parlent : Bertrand Deléon. Il est le petit Poucet de l’échéance régionale. Il a pris la tête d’une liste indépendantiste. Le mot pourrait faire penser à un parti d’extrême, droite ou gauche. Mais les candidats présents sur cette liste ne sont rien de tout ça. Petits entrepreneurs, professeurs des écoles, ouvriers, travailleurs à la chaîne, ou mères de famille, ils ont choisi de s’engager sur une voix nouvelle. Tous ont souhaité placer leurs espoirs dans un avenir neuf et avec tous les Bretons. Le ras-le-bol de la politique française les a amenés à dire que l’indépendance ne sera pas pire qu’un avenir avec une France devenue inhumaine.

Alors même si Jean-Yves Le Drian vient d’annoncer sa candidature à l’élection régionale 2015, la partie est loin d’être gagnée pour l’ancien président de la région. En effet, beaucoup de Bretons n’ont pas digéré la non-réunification de la Bretagne par le pouvoir socialiste l’an passé. Cet échec est très souvent reproché à Le Drian par les électeurs.
Sans vraiment le dire, en Bretagne, la campagne électorale est lancée depuis près de deux ans. Et si l’annonce de la candidature de Le Drian arrive aujourd’hui, c’est que le 24 octobre prochain, la grande manifestation pour les langues régionales aura lieu à Carhaix. Habituellement, elle sert de vitrine du soutien des Bretons au PS. Cette fois, le rassemblement apparaît comme un avertissement au PS en battant le pavé de la ville de Troadec… avant un habituel appel à voter… PS au second tour !

11 COMMENTS

  1. ‘ j’ espère qu’il va se planter aux élections ce traitre a la cause Bretonne ils a menti il mentiras encore alors les Bretons vous savez quoi faire .AMITIES A TOUS MES COMPATRIOTES un expat en Catalogne la lutte est aussi ici

  2. Ce type est un judas, il a envoyé ses CRS pour interpeller des porteurs du Gwenn Ha Du lors de sa venue à St Nazer, il suit la politique jacobine du pouvoir parisien et des opportunistes des “PDL”,Troadec, lui est un maire engagé, de gauche lui

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.