Home Actualité Information Bretagne - 7seizh.info Steredenn : un jeu vidéo en breton

Steredenn : un jeu vidéo en breton

Le 1er octobre 2015 est sorti Steredenn, un jeu vidéo développé par le studio indépendant rennais Pixelnest Sudio et disponible dans 11 langues, dont le breton. Pixelnest Studio est un studio indépendant créé en 2014 par deux jeunes rennais : Matthieu Oger et Damien Mayance.

Steredenn est un jeu vidéo mélangeant les genres du « Shoot them Up » et du « Rogue-like ». Le premier est un genre très populaire à l’époque des salles d’arcades et consiste à diriger un vaisseau spatial (la plupart du temps) afin de tirer sur des vaisseaux ennemis apparaissant en haut ou à droite de l’écran de jeu.
Le second, plus discret, mais connaissant un regain d’intérêt grâce à la scène indépendante vidéoludique, a pour principales caractéristiques la génération aléatoire de niveaux et la mort permanente. C’est à dire que chaque partie de jeu est différente, mais que l’échec nécessite de recommencer du début. Cela donne généralement des jeux exigeants mais addictifs, comme The Binding of Isaac, sûrement le plus célèbre de la nouvelle vague.
emgann-steredenn
Steredenn propose donc un gameplay et un visuel comme on en trouvait sur les vieilles consoles, ou dans les salles d’arcades, couplés à une génération aléatoires des niveaux, concernant les vagues d’ennemis, les améliorations et les armes ramassées.
Ainsi, chaque partie est différente, et offre de  nouvelles possibilités de combinaisons.

Le mode classique consiste donc à une suite de niveaux, terminés par des boss redoutables, qu’il faudra franchir pour finir le jeu. Autant vous dire qu’il vous faudra plusieurs essais avant d’y arriver.

A cela s’ajoutent trois autres modes : le mode de défi quotidien, qui propose une partie identique tous les jours, avec un seul essai. A la fin de la partie, les scores sont enregistrés et comparés à ceux des autres joueurs.
Le mode arène propose de combattre des boss déjà rencontrés, en choisissant ses armes au préalable. Un bon moyen se d’entraîner ou de se venger.
Le mode Superplay propose quant à lui une version « statique » du jeu, afin d’éliminer le caractère aléatoire du jeu, pour pouvoir, par exemple, se mesurer contre ses amis, ou faire du speedrun, une activité qui a la côte et qui consiste à terminer un jeu le plus rapidement possible.
choari
Le mot « Steredenn » signifiant « étoile » en breton et le projet provenant d’un studio Rennais, le jeu à été traduit en langue bretonne, ce qui est assez rare. On compte les jeux existants sur les doigts de la main (Super Tux Kart, Freecol…) et c’est le seul, à ce jour, disponible sur la plate-forme Steam, très utilisée par les joueurs PC. Le jeu devrait également sortir sur Xbox One, et ce serait donc le tout premier jeu en langue bretonne à sortir sur une console de jeu.
Pour passer le jeu en breton, il faut aller changer la langue dans les paramètres.
La traduction a été effectuée par l’association An Drouizig, qui effectue également les traductions pour de nombreux logiciels connus, tels que Mozilla Firefox ou Libreoffice.

Le jeu coûte 12,99€ et est disponible sur Steam, Humble Bundle et itch.io pour Mac, Windows et GNU/Linux.
Pour plus d’informations et pour acheter le jeu : http://steredenn.pixelnest.io

10 COMMENTS

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

7seizh.info

GRATUIT
VOIR