Langues régionales : la France s’apprête-t’elle à enterrer la Charte européenne.

24
5

TRIBUNE LIBRE

Paris, mardi 27 octobre 2015, à quelques semaines des élections régionales des 6 et 13 décembre, le Sénat devrait examiner le projet de loi constitutionnelle destiné à permettre la ratification de la Charte européenne des langues régionales et minoritaires si le texte n’ est pas rejeté d’emblée.

Le 15 octobre dernier, la commission des lois du Sénat a déposé une question préalable à l’encontre de celui-ci : cette motion, soutenue par la droite, si elle est adoptée, pourrait signifier qu’ il n’ y a pas lieu à délibérer.

Ainsi, le texte pourrait être rejeté avant même avoir été examiné.

Après la mobilisation du week-end  aux quatre coins de l’Hexagone, pour l’octroi d’un statut pour les langues régionales, les nombreux partisans qui espéraient encore en cette ratification, doivent se rendre à l’évidence que la présentation du texte en cette période électorale ne relève que d’un habile calcul politicien :

La gauche française, ayant eu la majorité aux deux chambres, Parlement et Sénat, avait toute latitude durant ces dernières années de faire passer ce texte haut la main : au lieu de ça, elle a simplement préféré attendre la proximité des élections régionales pour présenter ce projet de loi constitutionnelle, espérant sans doute s’octroyer la faveur du vote régionaliste en cas d’adoption.

L’ adoption du texte sortirait le PS vainqueur d’une stratégie visant à flatter les régionalistes dans le sens du poil et “récupérer” leurs votes ; en cas de rejet, dû à l’opposition de la droite républicaine, il suffirait tout simplement d’incomber cette situation à la seule opposition.

le calcul est simpliste et tente de faire oublier l’échec de la Réforme territoriale !

24 COMMENTS

  1. la gauche n’était pas trés volontaire pour la signer malgré ce que le président avait annoncé mais là , la droite l’a enterrée , tout court .

  2. En meme temps, les bretons, ces anes, s’appretent a re-voter umps. A mon avis, ils n’en ont donc rien a carrer de tout ca. Ils sont contents : ils sont enfin de vrais francais !

  3. C’est enterré depuis longtemps, et ça ressort de la tombe au moment des élections pour y rentrer après. Et ce que la France accepte de signer, ça existe déjà…Un débat bidon…

    • Ce matin sur Pravda Breizh-izel, ça cognait à mort sur les vilains sénateurs de droite… combien de sénateurs de gauche ont voté pour ? Je ne suis même pas sûr qu’ils fussent majoritaires à gauche, ceux des sénateurs qui acceptaient la ratification par la France, de la charte des langues minoritaires. Faut-il rappeler que Keller le “grand maître” du GODF a alerté il y a quelques jours sur le danger que cela représenterait… ? Et faut-il rappeler que Keller est socialiste et que le GODF est une loge de gauche ? Tiens, comme c’est bizarre !
      Comme dit Jean-Alain Thomas, ça sent la grande manipe, et ce qui est formidouble c’est que ça marche encore !

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.