Régionales 2015: lettre ouverte à François Hollande par Gilles Denigot

7
3

Saint Nazaire, jeudi 3 décembre 2015, à trois jours du premier tour des élections régionales, Gilles Denigot, tête de liste “Choisir nos régions et Réunifier la Bretagne” adresse une lettre ouverte à François Hollande, Président de la république française.

Lettre Ouverte à François Hollande

 

 

Monsieur le Président,

 

je vous fais une lettre que vous lirez peut-être si vous avez le temps…
En 1982 le président Mitterrand avait lancé le chantier de la décentralisation. Vous même conviendrez qu’il méritait d’être prolongé et amélioré près de quarante ans plus tard !
L ‘an dernier vous avez mis en route cette très attendue réforme territoriale. Vous aviez le soutien de la population pour le faire, malgré les résistances locales de certains élus.

Réduire le mille-feuille, réduire les coûts, améliorer les services publics, faire de vraies régions économiquement et culturellement identifiées pour participer au développement…
Telle devait être la mission incontournable de votre réforme.
Or, monsieur le président, vous avez gâché une chance historique de réussir ce pari de mettre la France sur de bons rails européens. Vous avez tout simplement fait des régions administratives qui comme les 22 précédentes «fonctionneront » mais seront bien loin d’une réelle dynamique de territoire dont les citoyens ont besoin.
• Pourquoi n’avez vous pas réunifiée la Bretagne donnant ainsi une puissance maritime et économique dont la France a besoin avec une assemblée de Bretagne dont vous savez que son efficacité aurait été probante ?
• Pourquoi n’avez vous pas organisé des consultations par référendum là ou existaient des conflits et des revendications spécifiques comme pour la Loire Atlantique sortie d’une
Bretagne démantelée d’abord par Pétain ?

• Pourquoi avez vous cédé aux pressions de votre ex 1er ministre plus intéressé par « sa métropole » Nantaise que part le sens des régions au niveau européen ?
Réunir les deux Normandie était une évidence pour tous, réunifier la Bretagne aurait compris de
la même façon par tous, hormis quelques défenseurs d’intérêts personnels.
Monsieur le président vous avez géré cette extraordinaire chance pour la France comme on gère un parti politique dont vous n’êtes plus responsable.
Vous avez le droit absolu de revenir sur cette fausse route et de faire engager le processus départemental de révision en Loire Atlantique par le droit d’option qui invite les citoyens à s’exprimer par référendum.
Cette démarche conduirait à refonder les pays de la Loire autour d’un axe économiquement et culturellement fort dans un Val de Loire identifié et reconnu à l’UNESCO.
Vous seriez honoré monsieur le président de mettre en oeuvre ce dont la France a besoin, une réforme au service de ses habitants et non de ses élus actuels ou futurs.
Gilles Denigot.
Syndicaliste portuaire, tête de liste de « Choisir nos régions et réunifier la Bretagne »
Copie à Madame Le Branchu et Monsieur Vallini

7 COMMENTS

  1. Et quel calcul étrange, de la part d’un ps qui se retrouverait ainsi à la tête d’un bastion imprenable, même en n’en foutant pas plus lourd que jusqu’à présent … Ils marcheraient sur un tapis de roses pendant au moins 30 ans …
    Bilan, ils vont même perdre les pdl, et pour b4, c’est pas encore fait.
    Pourtant, compter, ils savent faire, normalement !?!

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.