Martinique : l’autre Révolution Nationaliste face à la République

Une icône du nationalisme en Caraïbes

Alfred Marie-Jeanne est aujourd’hui à la tête de la collectivité territoriale de Martinique. Il est le leader, mais aussi une véritable icône, du MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais). Il est déjà élu depuis longtemps, maire depuis le début des années soixante-dix (commune de Rivière-Pilote, 1971), puis député jusqu’à présent.

Son discours devient clairement nationaliste dès le milieu des années soixante-dix, dans le cadre d’un mouvement de centre-gauche, avec son interpellation du candidat Mitterand en 1974.

Le 19 décembre 1999, il signe avec Antoine Karam, président du Conseil régional de la Guyane et Lucette Michaux-Chevry, présidente du Conseil régional de la Guadeloupe, « La déclaration de Basse-Terre ». Dans cette déclaration, les trois présidents de régions réclament un statut de région autonome pour la Guyane, la Guadeloupe et la Martinique.

Aux régionales 2010, il conduit la liste « Les patriotes martiniquais et sympathisants« , et arrive au second tour en deuxième position avec 66 309 voix. Elle obtient 12 sièges. Alfred Marie-Jeanne est battu par le candidat du PPM, Serge Letchimy. 

Une nette victoire en 2015

Après avoir remporté la majorité absolue avec sa liste « Gran Sanblé« , imagesAlfred Marie-Jeanne, présidera donc le conseil exécutif de la Collectivité territoriale de Martinique. Claude Lise, en présidera l’Assemblée, dont Yan Monplaisir devrait être le 1er vice-président.

Comme dans le cas de la Corse, cette victoire ne doit rien au hasard, et est, au contraire, le fruit d’un travail de longue haleine : 40 années de confrontation dure avec un Etat qui n’a jamais laissé d’être autiste par choix.

Et la lutte n’est pas terminée, on n’imagine sans doute pas encore combien d’entraves la république mettra en travers de la route de Marie-Jeanne et des siens.

12 COMMENTS

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.