Quimper : 14ème internationaux de Back-Hold le 27 février

2

Quimper, samedi 27 février 2016, se déroulera la 14 ème édition des internationaux de back-hold (lutte écossaise) qui se disputera pour la 4ème année consécutive à Quimper, à partir de 11h00, halle des sports de Penhars, 1 rue Kerlan Vian

 

back h

L’événement est organisé par le Skol gouren Kemper, avec le soutien de la Fédération internationale des luttes celtiques (FILC) et la fédération de Gouren. La compétition qui se tiendra à la halle de Penhars, l’ouverture des portes aura lieu à 11 h (les combats débuteront à 12 h 30) pour se clôturer à 19 h. L’entrée des spectateurs sera libre. Cette année 200 lutteurs de tout âge sont attendus, dont une vingtaine d’étrangers (Écossais, Anglais et Polonais ; la Pologne est l’invitée d’honneur de cette 14ème édition).

Grâce à l’implication de l’ensemble des bénévoles et des partenaires institutionnels et privés, un long chemin a pu être parcouru depuis la première édition de 2003 qui s’était déroulée à Rostrenen. Il est à noter qu’il s‘agit de la seule compétition européenne de Back-Hold qui soit organisée hors de l’Écosse. Enfin pour les lutteurs bretons, cette édition 2016 aura une importance toute particulière, en effet il s’agit de la dernière compétition avant les sélections du championnat d’Europe. Par conséquent pour bon nombre de participants, les résultats seront décisifs.

Qu’est ce que le Back Hold ?

Il s’agit d’une lutte debout uniquement, dont l’objectif est de faire tomber son adversaire au sol sur n’importe quelle partie du corps. L’originalité de ce style vient de la position que doivent prendre les lutteurs. Ceux-ci sont tenus d’enlacer le corps de leur adversaire avec les mains bloquées dans le dos. Chacun des deux lutteurs pose son menton sur l’épaule droite de son adversaire et ensuite ils s’accrochent en mettant le bras gauche par-dessus le bras droit de l’adversaire. Lorsque les deux lutteurs sont en position, ils doivent attendre l’ordre de l’arbitre pour commencer le combat. Le premier qui touche le sol est déclaré perdant, à moins que son adversaire n’ait lâché les mains. Un arbitre et deux juges contrôlent le combat. La victoire est attribuée au lutteur qui remporte trois manches.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here