Projet NDDL. Les écologistes de Bretagne ne lâchent rien.

EELV Jeudi 14 janvier 2016

Projet NDDL. Les écologistes de Bretagne ne lâchent rien.

 

Les militant-es d’Europe Ecologie Les Verts Bretagne se  joindront samedi 16 janvier 2016 à Rennes aux collectifs qui appellent à la grande tracto-vélo contre les expulsions et l’abandon du projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes (44).

 

Après la formidable mobilisation à Nantes sur le périphérique samedi dernier – 400 tracteurs, 20000 personnes, à pied ou en vélo, dans une ambiance à la fois festive et déterminée – et le rassemblement hier devant le tribunal, où le juge a reporté son délibéré au 25 janvier prochain, le Président de la république reste muet.

Cette situation est difficile pour les habitant-es et paysan-nes « historiques » concerné-es par cette procédure en référé-expulsion, mais ceux-ci ont redit leurs détermination aux 3000 personnes rassemblées mercredi devant le tribunal.   Les écologistes leur apportent tout leur soutien.

Samedi prochain, une grande tracto-vélo est organisée à Rennes par COPAIN35, le Collectif 35 contre un aéroport à NDDL et le comité ZAD de Rennes.

Les écologistes de Bretagne appellent à se mobiliser :

–          pour interpeller les élu-es breton-nes du Conseil Régional et de Rennes-Métropole qui soutiennent financièrement le projet.

–          pour exiger du Président Hollande et de son gouvernement, la garantie de l’abandon immédiat des procédures d’expulsions jusqu’à épuisement total des recours.

 

 

Michel Forget, secrétaire régional et porte-parole d’Europe Ecologie les Verts Bretagne

4 COMMENTS

  1. Et sinon, mobiliser vos collègues de la région pdl, bien discrets sur la question, vous allez le faire, ça ou pas ?
    Tant qu’à faire, parlez-leur de la réunification ; a priori, certains souffrent d’une mésinformation, sans doute entretenue par vos instances parisiennes …

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.