Modern Express : échouage possible lundi ou mardi

Brest, dimanche 31 janvier 2016, le vice-amiral d’escadre Emmanuel de Oliveira, préfet maritime de l’Atlantique a donné une conférence de presse à 14h00 ce dimanche à la préfecture maritime de Brest pour faire le point sur les options envisagées dans les prochaines heures.

Les conditions météorologiques se sont encore dégradées ce matin, avec des rafales à 80 km/h et des creux de près de 6 mètres.

A l’heure actuelle, les conditions de vent et de mer ne permettent pas de projeter l’équipe de SMIT SALVAGE sur le Modern Express.

La reconnaissance technique effectuée hier après-midi par l’équipe spécialisée de SMIT SALVAGE à bord du Modern Expressa permis d’affiner le mode d’action. L’équipe a continué ses préparatifs, elle attend maintenant une fenêtre météorologique plus favorable, ce qui sera le cas lundi matin.

En cas d’échec, le cargo s’échouera sur la côte des Landes entre lundi soir et mardi soir.

Moyens sur zone :
– la société SMIT SALVAGE, mandatée par l’armateur pour faire cesser le danger, avec une équipe de spécialistes à bord duPrimauguet,
– deux remorqueurs espagnols, le CENTAURUS et le RIA DE VIGO, affrétés SMIT SALVAGE,
– la frégate de lutte anti-sous-marine Primauguet, avec un hélicoptère Lynx à son bord,
– l’Abeille Bourbon, le remorqueur affrété par la Marine Nationale,

  • le bâtiment de soutien, d’assistance et de dépollution (BSAD) Argonaute affrété par la Marine Nationale, avec des moyens spécialisés dans la lutte anti-pollution.

 

7 COMMENTS

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.