Partager :

" /> Hellfest : Ben Barbaud répond à la suppression de la subvention Région Pays-de-Loire - 7seizh.info
Publié le: mer, Fév 10th, 2016

Hellfest : Ben Barbaud répond à la suppression de la subvention Région Pays-de-Loire

Soutenez 7seizh par Paypal

Elu en décembre dernier à la présidence de la région Pays-de-la-Loire, Bruno Retailleau s’est empressé de récompenser ses plus fervents soutiens en s’ingérant dans la programmation du Hellfest qui a fêté ses 10 années d’existence en juin 2015.

Par le biais d’une communication publique le vendredi 5 février, il a demandé l’annulation de DOWN au Hellfest de cette année au prétexte de l’actuelle polémique liée au salut nazi du chanteur Phil Anselmo sur une scène étrangère le 22 janvier dernier. Mais depuis 2008, la demande de suppression de subvention publique est récurrente et le cheval de bataille de groupuscules ultra-catholiques parisiens et vendéens. 

« Le Hellfest ? Je n’aime pas… « […] » « Vous êtes déjà allé au Hellfest ? Non parce que je n’aime pas »

Laurence Garnier, vice-présidente de la région Pays-de-la-Loire

Hellfest Prod, Cugand

Benjamin Barbaud, Président de Hellfest Prod, Cugand

Ben Barbaud avait alors répondu lors d’un interview à un quotidien régional qu’il ne souhaitait pas retirer le groupe de son affiche, et que la Région pouvait garder sa subvention de 20000 euros sur un budget global de 16 millions d’euros. Dans une communication de Laurence Garnier, chargée du dossier, la Région avait immédiatement décidé de retirer sa subvention, se privant de soutenir le second festival hexagonal.

Du groupuscule pétainiste à Les Républicains, Gonzague de Chantérac s’acharne contre le Hellfest

Archive article NPA 2010 chanterac anti-hellfest 2

Archive article NPA 2010, Présentation de Gonzague de Chanterac, anti-hellfest

 

 

 

 

 

Dans un article signé Loïc Baudoin publié sur son site le 7 avril 2010, l'auteur rappelle que certains jeunes nantais se souviennent de la période où Gonzague de Chantérac ne cachait pas sa proximité avec le groupe ultra La Garde Franque, devenue Renouveau français, et fréquentait le Front National de la jeunesse. L'article souligne la manoeuvre politique contre le Hellfest.

Dans un article signé Loïc Baudoin publié sur son blog le 7 avril 2010, l’auteur rappelle que certains jeunes nantais se souviennent de la période où Gonzague de Chantérac ne cachait pas sa proximité avec le groupe ultra La Garde Franque, devenue Renouveau français, et fréquentait, alors sans honte,le Front National de la jeunesse. L’article souligne la manoeuvre politique contre le Hellfest.

Depuis quelques années, Laurence Garnier est devenue proche en politique de Gonzague de Chanterac, le jeune loup adoubé en 2013 par la vieille garde de l’UMP. On se souvient de coup d’éclat du jeune vendéen militant catholique, traditionaliste aux dents longues, contre le Hellfest dès 2008. Aidé de ses amis, il avait interpellé les politiques locaux et les sponsors officiels afin de demander le retrait des financements et la fermeture du festivalCe combat contre le festival de Clisson lui permet rapidement de quitter le groupuscule pétainiste et anti-sémite Renouveau Français (qui a remplacé la Garde Franque en 2005) avec lequel il était engagé* à Nantes – préférant le CNI, l’UNI puis l’UMP à une adhésion au Front National où une carrière semble alors plus aventureuse. Cette bataille anti-Hellfest le fait connaître du milieu politique traditionnel et il bâtit ensuite sa jeune carrière sur ce fait d’armes. (lire plus Censure : la droite se prend les pieds dans les amplisGONZAGUE est guedinHellfest : une hypocrisie d’enfer !)

Archive article NPA 2010 Gonzague de Chanterac, l'anti-hellfest acharné

Archive article NPA 2010 Gonzague de Chanterac, le vendéen anti-hellfest acharné

Face à une décision incompréhensible, les réactions de soutien au festival et à Ben Barbaud,  son directeur, ne se sont pas fait attendre. Les critiques nombreuses fusent à propos de la décision des élus régionaux. Les rangs se serrent aux côtés de l’association organisatrice Hellfest Production.

  •  avec lequel il était engagé : à la demande du conseil de Gonzague de Chanterac, le terme “responsable” a été remplacé.

 

“Je vous mets d’ailleurs au défi de me trouver ne serait-ce qu’une seule personne ayant assisté à notre festival et pouvant prouver que notre événement est un rassemblement incitant à la haine raciale ou religieuse. Vous n’en trouverez aucune, madame et monsieur les élus…”

Ben Barbaud répond à Laurence Garnier

Ben Barbaud n’a pas désarmé devant l’adversité et il a tenu à réagir publiquement par un communiqué-réponse à Laurence Garnier.

« Chère Mme Garnier, Cher Mr Retailleau, respectivement Présidente de la Commission Culture et Président du Conseil Régional des Pays de la Loire.

Il ne vous aura fallu à peine plus de 2 mois pour trouver le fameux prétexte à l’annulation d’un partenariat historique, long de 10 ans, entre la Région des Pays de la Loire, et le festival HELLFEST, plus important festival de musiques actuelles en France que je représente.

Non Mme Garnier, vous n’aviez pas l’intention de me rencontrer, et ce malgré mes demandes effectuées dès votre investiture à la Région des Pays de la Loire en décembre 2015. Un rendez-vous avait en effet été convenu mais avec votre « assistante » seulement, preuve en est du peu de considération que vous aviez réellement pour notre manifestation, fraichement élue meilleur grand festival français et ce pour la 2ème année consécutive. Ce même rendez-vous vient subitement de changer et nous avons reçu en ce jour un courriel nous informant finalement de votre présence en lieu et place de votre assistante. Que nous vaut finalement l’honneur de votre présence si soudaine ? Ne faut-il pas y voir une nécessité pour vous de soigner votre défense afin de justifier votre récente sortie médiatique ?

J’ai lu avec grand intérêt vos derniers communiqués en date. Communiqués relayés sur vos réseaux sociaux à vos 5000 followers. Je m’empresse donc de vous répondre sous la même forme mais aux yeux de nos 300 000 followers. Des réponses justement, j’aurais eu à cœur de vous en donner si vous aviez eu la courtoisie de me contacter avant de jeter l’opprobre sur un événement qui n’a jamais eu le moindre incident à déplorer et dont la majorité des ligériens, des médias nationaux et des services de préfecture ne tarit pas d’éloges quant à son organisation et son bien vivre ensemble. Car en effet, j’ai pris connaissance de votre « exigence de déprogrammer le groupe DOWN » par voie de presse…étrange façon de communiquer pour une collectivité qui se dit être « partenaire »…

Je vais donc à mon tour m’employer à vous donner ma vision de l’affaire et ce, en commençant par un rappel des faits qui ne pourra que mettre en lumière vos réelles intentions quant à notre manifestation. A l’inverse de vous, je n’ai aucun intérêt à dissimuler mes réelles intentions, ni à mentir à des électeurs car je ne suis pas homme à mandat. A vrai dire la politique me dégoute comme bon nombre de français et seule ma passion pour mon métier et ma musique me pousse à vous écrire cette réponse, que je me serais bien passé de vous envoyer.

Vous avez reçu en date du mardi 2 février un e-mail provenant du collectif « Provocs Hellfest ça suffit » (collectif notoirement reconnu comme étant de farouches opposants à notre festival) vous alertant d’un dérapage ayant eu lieu aux Etats Unis, et montrant un artiste (Philip Anselmo) , dont vous ignoriez l’existence il y a encore 72h, effectuant un salut hitlérien en prononçant « White power ». Nous avons comme vous, et je parle au nom de toute la communauté des fans de musiques extrêmes, dénoncé cet injustifiable discours. Toutefois, vous omettez sciemment de préciser que cet homme s’est excusé publiquement à deux reprises, jurant ne pas être antisémite ou haineux envers qui que ce soit. Et a contrario de vous, nous connaissons cette personne et pensons être assez responsables et bienveillants pour justifier de sa place parmi les artistes invités à notre festival. Il ne s’agit pas ici de complaisance envers des propos inacceptables comme vous le martelez, car le festival que je dirige n’est pas et ne sera jamais une tribune pour ce genre de propos racistes et haineux. Cette personne a commis une grave erreur qu’il regrette sincèrement mais il est fallacieux de le faire passer pour quelqu’un qu’il n’est pas. Je pourrais si vous le souhaitez-vous envoyer une longue liste d’artistes ayant dépassé les bornes de la provocation sous fond de prises d’alcool et de drogues en trop grandes quantités. Le rock’n’roll a ses excès que seuls les fans et les connaisseurs peuvent comprendre et pardonner…David Bowie en son temps, Sid Vicious et j’en passe… Philip Anselmo est je vous l’accorde sur ce coup là un imbécile, un artiste provocant et sulfureux comme le rock’n’roll sait en produire parfois, mais un artiste que je tiens à défendre car persuadé qu’il n’est pas de ces individus aux idées nauséabondes… Mais avouez le, cela ne vous intéresse pas, seul le prétexte à votre désengagement envers notre événement est important afin de faire plaisir à votre électorat « conservateur ». Dois-je vous rappeler que vous avez toujours voté contre le soutien (financier et moral) de notre manifestation lorsque vous étiez dans l’opposition régionale ces 10 dernières années ? Vous entendre dire que depuis votre élection, votre conseil régional n’a jamais « retiré son soutien au festival et qu’il n’en a même pas agité la menace » n’est qu’une énième manœuvre politicienne visant à tromper les ligériens sur vos réelles intentions.

Ce festival est une formidable aventure et réussite humaine qui aura permis de faire tomber nombre de préjugés sur un public trop souvent, et à tort, stigmatisé et caricaturé comme étant violent, occulte voire sataniste. Vous devez sans doute faire partie des dernières personnes à ne pas vous en être aperçu, cela est regrettable et inquiétant lorsque que l’on sait que les ligériens vous ont fait confiance pour mener à bien une politique culturelle diversifiée dans notre région des Pays de la Loire. Une région si dynamique ne devrait-elle pas se réjouir et être fière de voir de jeunes passionnés comme nous le sommes, d’avoir réussi une telle aventure en territoire rural ? D’avoir su créer 15 emplois à temps plein, 500 cdd et contrats intermittents dans un secteur culturel capricieux ? De générer plus de 5 millions d’euros de retombées pour le vignoble Nantais et d’être un formidable outil de communication touristique pour un territoire trop méconnu ? J’ose espérer, en tant que contribuable ligérien et vendéen de surcroit, que mes autres collègues et acteurs culturels n’auront pas à subir les foudres de vos convictions moralisatrices qui selon moi, sont un frein à la liberté de création culturelle. C’est pourtant un des derniers fleurons de la culture dont les français peuvent être fiers !

Au cours de son histoire le festival ne s’est jamais politisé, mais nous ne sommes et n’avons jamais été dupe de vos intentions. Une interview de décembre 2015 sur la chaine France 3 viendra confirmer nos propos. Vous déclariez alors à l’époque : « Le Hellfest ? Je n’aime pas… « […] » « Vous êtes déjà allé au Hellfest ? Non parce que je n’aime pas ». Nul doute que vous aurez bien du mal à convaincre les nombreux ligériens que votre intention première était de consolider un partenariat avec notre événement que vous percevez comme sataniste et violent.

Alors oui, je vous le redis : gardez vos subventions, nous, les amoureux de musiques extrêmes, n’avons pas besoin de recevoir des leçons de morales émanant de responsables politiques n’ayant jamais pris le soin de visiter, de comprendre et de considérer notre festival et se permettant de lui exiger une ligne de conduite. Ne pensez-vous pas que ce sont à nous organisateurs et aux fidèles festivaliers participants à l’événement de décider de ce qui est bon et ce qui ne l’est pas pour notre événement dont vous ne connaissez rien ? Ne pensez-vous pas plutôt qu’il est de votre devoir d’élus de vous soucier des réels problèmes qui rongent notre société plutôt que de vous en prendre à un festival et à une communauté de passionnés de musiques, qui vivent pendant 3 jours en paix et en harmonie et dont la quasi-totalité des habitants de Clisson louent le respect, la politesse et la gentillesse ?

Madame Garnier, Monsieur Retailleau, vous faites fausse route et j’en suis le premier attristé mais vos petites tactiques politiciennes ne pourront venir couvrir la réalité de la situation : Il vous fallait simplement trouver un prétexte pour justifier de l’arrêt de notre partenariat. Point d’inquiétude de notre côté, nous nous y étions préparés dès votre élection. Le HELLFEST est, et restera un festival apolitique, pacifiste, indépendant, organisé par des fans pour des fans et qui n’aura de cesse de faire résonner sa musique que vous jugez si diabolique et « infréquentable » à contrario de toutes les personnes qui ont eu la chance de venir le visiter. Je vous mets d’ailleurs au défi de me trouver ne serait-ce qu’une seule personne ayant assisté à notre festival et pouvant prouver que notre événement est un rassemblement incitant à la haine raciale ou religieuse. Vous n’en trouverez aucune, madame et monsieur les élus… encore une fois vous vous trompez de combat. Madame Garnier, je vous sais candidate à la mandature de la ville de Nantes, que je porte profondément dans mon cœur, ville ô combien culturelle et dont je suis fier, je vous invite à revoir vos positions car je vivrais (et de nombreux nantais aussi) très mal le Nantes à « culture sélective ».

Puisse notre « Feu » subvention venir en aide à des associations culturelles dynamiques, innovantes et créatrices de rêves … et sachant quand il le faut, dépasser les limites du politiquement correct… BORN TO LOSE, LIVE TO WIN, LONG LIVE ROCK’N’ROLL !

Ben Barbaud
Président de l’association HELLFEST PRODUCTIONS

PS : Le pardon et la compréhension ne sont pas que des vertus uniquement chrétiennes. Les passionnés du HELLFEST et des musiques extrêmes sont aussi des gens capables de débattre et d’accepter les différences d’opinions. Les portes de notre « festival de l’enfer » vous sont donc toujours ouvertes et je reste persuadé que nos centaines de milliers de fans seraient ravis de vous démontrer à quel point leur événement n’est qu’amour et fraternité !

 

Droit de réponse à adresser à legal@7seizh.info

A propos de l'auteur

Visualiser 18 Comments
Ce que vous en pensez

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser les expressions html suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Retrouvez 7seizh sur votre mobile où votre tablette Téléchargez l'application 7SEIZH.INFO

appstore L'application mobile pour Apple         playstore L'application mobile dans Google Play

Média participatif : contact(at)7seizh.info 0033 (0) 972 338 711 - regie.publicitaire(at)7seizh.info Mentions légales - Conditions générales d'utilisation

L’utilisateur s’interdit de manière non exhaustive :

- de diffuser des informations contraires à l’ordre public ou aux bonnes mœurs, - de détourner la finalité du service pour faire de la propagande ou du prosélytisme, de la prospection ou du racolage, - de publier des informations à caractère commercial, publicitaire ou constituant de la propagande en faveur du tabac, de l’alcool, ou de toute autre substance, produit ou service réglementé - de diffuser des contenus contrevenant aux droits de la personnalité de tiers ou présentant un caractère diffamatoire, injurieux, obscène, pornographique, offensant, violent ou incitant à la discrimination, à la violence politique, raciste, xénophobe, sexiste ou homophobe, - de publier des informations contrevenant à la législation sur la protection des données personnelles permettant l’identification des personnes physiques sans leur consentement, notamment leur nom de famille, adresse postale et/ou électronique, téléphone, photographie, enregistrement sonore ou audiovisuel, - d’accéder frauduleusement au site et notamment aux services interactifs, ainsi qu’il est indiqué dans les conditions générales d’utilisation du site.

7seizh.info ® Tous droits réservés-2012-2016 © 7seizh.info.