Notre Dame des Landes – Un référendum : pour qui, comment, pourquoi ?

10

Notre-Dame-des-Landes, vendredi 12 février 2016, après l’annonce faite par François Hollande sur l’organisation d’un référendum local sur le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes, l’ACIPA communique :

 

 Communiqué de presse de l’ACIPA 

Notre Dame des Landes – Un référendum : pour qui, comment, pourquoi ?

 

L’ACIPA a bien entendu les paroles de François Hollande s’adressant aux Français ce jeudi 11 février et annonçant la tenue d’un référendum local sur la question du projet d’aéroport de Notre Dame des Landes. Dans la même intervention, il a aussi rappelé par 2 fois que les travaux pourraient débuter à l’automne 2016.

Notre position n’a pas changé pour autant ; nous demandons toujours à François Hollande de confirmer qu’aucune expulsion n’aura lieu tant que les recours juridiques nationaux et européens ne seront pas épuisés. Nous avons bien entendu M. Hollande réaffirmer que ces recours n’étaient pas épuisés mais pas un mot sur les expulsions programmées ! Nous lui renouvelons également notre demande de rencontre.

Quant au référendum local annoncé, nous nous posons beaucoup de questions :

  • Qui a légitimité à organiser un référendum sur un projet d’État dont la Déclaration d’Utilité Publique a déjà été publiée ?
  • Qui décidera de son périmètre ?
  • Qui décidera de la question qui sera posée ?
  •  L’information pourra-t-elle être impartiale et complète ? avec quels moyens ?
  •  Les questions de fond de ce dossier basé sur des manipulations et mensonges pourront-elles être présentées à la population ? etc….

Nous constatons également que Ségolène Royal a été reconduite dans ses fonctions. Depuis notre rencontre au Ministère de l’Écologie le 22 janvier dernier, nous travaillons avec elle et ses services, sur la remise à plat du dossier (étude des alternatives à l’aéroport à Notre Dame des Landes, dont la mise en réseau des aéroports existants). Ce gros travail a été lancé avec l’aval du Président de la République. Il nous apparaît donc urgent d’attendre les conclusions de ce travail commun qui doivent être rendues le 31 mars.

En attendant, notre détermination reste intacte  et nous appelons à une mobilisation massive le 27 février prochain à Notre Dame des Landes pour l’abandon du projet d’aéroport !

10 Commentaires

  1. Tiens donc !

    Un référendum serait tout à coup possible par le fait du Prince en Loire Atlantique semble-t-il, alors qu’il n’a pas été possible par la voie légale pour le choix par ce département de sa Région de rattachement, la majorité des députés PS bretons ayant glorieusement voté contre.

    Pourquoi alors ne pas profiter de cette consultation (si elle se fait) non seulement pour interroger sur le sort de NDDL, mais également pour trancher le choix régional, puisque l’Union Européenne exige une telle consultation citoyenne pour toute modification territoriale ?

    Question 1
    Etes-vous pour la construction d’un aéroport à NDDL ? oui – non

    Question 2
    Etes-vous pour le retour de la LA à la Région Bretagne ? oui – non

  2. Si c’est “êtes-vous pour ou contre la construction d’aéroport de nddl”, je pense qu’on est tranquille. Mais, comme on les connaît, super-tordus, il nous pèteraient plus un : “êtes-vous contre le progrès et l’emploi local, et pour le sur-enclavement de votre région”, là, c’est déjà moins net. Sans compter que les moyens publics seraient tous employés pour le non.

  3. De l’enfumage total. Hollande veut simplement réduire ce référendum uniquement au 44 sans tenir compte des autres départements de la Bretagne historique. Il y a du Hérault derrière 😉

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.