Maritime : la réduction motrice des grands porte-conteneurs inquiète l’association Mor Glaz

Brest, vendredi 18 mars 2016, la réduction motrice des grands porte-conteneurs inquiète l’association Mor Glaz :

COMMUNIQUE DE PRESSE

Morglaz 2016« Voilà plusieurs jours que l’association MOR GLAZ est informée d’une gestion technique dans certains armements qui nous parait inquiétante… elle nous parait suffisamment importante pour la diffuser.

 

Cette nouvelle gestion technique des grands armements de porte-conteneurs prendun cap qui ne peut pas satisfaire l’association MOR GLAZ. En effet voilà plusieurs fois que l’association MOR GLAZ est alertée par des sentinelles, sur la réduction de puissance des moteurs des grands porte-conteneurs. Certains porte-conteneurs devraient ainsi prochainement passer en cale sèche en Asie  pour modifier la forme des bulbes mais plus grave… pour réduire de façon drastique la puissance des  moteurs principaux.

 

Un grand porte-conteneurs de 366 m de long , transportant 14 000 conteneurs avait à sa sortie du chantier en 2010 un moteur principal d’une puissance de quasiment 100 000 Cv.

 

La politique actuelle des grands armements est de réduire la puissance du moteur principal à environ 60 000 Cv, c’est à dire quasiment la puissance qu’avaient les grands porte-conteneurs il y a 15 ans mais qui eux transportaient 3 fois moins de « conteneurs ». L’intérêt économique n’échappera à personne et ce, sous couvert de jouer la carte de la protection de l’environnement.

 

L’association MOR GLAZ met  en garde ces armements sur la contrepartie préjudiciable que cela engendre sur le contrôle du navire en mer. Il faut de la réserve de puissance pour affronter des conditions météorologiques dégradées telles que du vent de travers, ainsi que sur la capacité d’arrêt de ces navires en zone portuaire. Bref,  à vouloir faire des économies sur le combustible, on risque de le payer cher sur la sécurité en mer et lors  des escales !

 

Sous couvert de l’anonymat, un commandant nous avouait il y a quelques semaines, que sur un grand porte-conteneurs de 400 m de long, transportant 18 000 conteneurs pour seulement 87 000 Cv ! Qu’il avait eu du mal à contrôler son navire avec 25 nœuds de vent de travers en Manche en raison de la faible puissance de la propulsion de son navire.

 

L’association MOR GLAZ  comprend l’inquiétude des pilotes dans certains grands ports Européens,  y compris à Rotterdam, pour eux rien ne justifie cette dérive,  de  la diminution de  la  puissance des moteurs sur ces grands navires de la part de certains grands armateurs. (Lire sur www.morglaz.org)

 

L’association MOR GLAZ, demande aux pouvoirs publics, aux  autorités portuaires, aux assureurs, à l’Organisation Maritime Internationale, à l’Agence Européenne de Sécurité Maritime, aux Sociétés de classification, et aux autorités civiles et militaires ayant en charge le sauvetage en mer de s’inquiéter et d’empêcher la diminution  de puissance motrice envisagée sur ces  navires de plus en plus gigantesques.

 

Ces navires sont déjà suffisamment dangereux, par leur prise au vent, par leurs cargaisons, il ne faut pas tenter le diable. »

 

Jean-Paul HELLEQUIN

Président de l’association MOR GLAZ

WWW.MORGLAZ.ORG

 

 

6 COMMENTS

  1. je dit Danger et grand peril pour gens de mer et nos oceans ,rezore il faut que ce qui tient aux transports maritime et a la mer en general soit gerer par des marins confirmes meme en tant que ministre ;cela est la garantie de la securite en mer ,etant ancien marin cela me touche de plein fouet

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.