Réunification : Pression sur la Pétition pour la démocratie !

Nantes, mercredi 20 avril 2016, début avril, un collectif réunissant Bretagne Réunie, Dibab et 44=Bzh  lançait une pétition  « les 100000 pour la démocratie ! La démocratie bloquée en Loire-Atlantique ».

Le but de cette pétition étant d’atteindre les 10% du corps électoral  pour contraindre le conseil départemental à porter à son ordre du jour la question citoyenne sur  « l’organisation d’une consultation populaire afin que chacun puisse choisir sa région dans le cadre de l’exercice du droit d’option prévu par la loi »

Annonçant que les militants seraient présents  à chaque scrutin électoral pour compléter leur campagne de signatures, c’ est naturellement que ceux-ci se sont présentés devant les bureaux de vote de St Herblain pour le premier tour de l’ élection législative partielle du 17 avril.

Leur présence pour le second tour dimanche 24 avril pourrait bien être compromise puisque un responsable de Bretagne Réunie  annonce qu’ il subirait actuellement des pressions des autorités remettant en cause la présence des collecteurs de signatures devant les bureaux de vote.

La mobilisation semble plus que jamais nécessaire !

pétition 44Des citoyens lancent une pétition en Loire Atlantique pour obliger le conseil départemental à inscrire à l’ordre du jour d’un session, l’organisation d’une consultation populaireafin que chacun puisse choisir sa région dans le cadre de l’exercice du droit d’option prévu par la loi.

Dans le cadre de la loi, une pétition recueillant 10 % du corps électoral oblige le conseil départemental à porter une question citoyenne à son ordre du jour.

A l’occasion des prochains scrutins électoraux (référendum sur l’aéroport ; les 2 tours des élections présidentielles et législatives de 2017), des rassemblements sportifs ou culturels, nous serons mobilisés pour obtenir les 100 000 signatures et ainsi imposer la démocratie dans la définition du périmètre des régions.

Nous appelons les citoyens de Loire Atlantique à nous rejoindre pour obtenir les 100 000 signatures.

La pétition est lancée à l’occasion des élections législatives partielles du 17 et 24 avril 2016.

11 COMMENTS

  1. Une campagne nationale devrait être organisée.N’oublions pas que plus de 2 millions de Bretons vivent hors Bretagne dans l’hexagone. Et je ne parle pas de la diaspora à l’étranger.
    A galon,
    Gwenc’hlà, breton expatrié en Alsace.

  2. Les jacobins n’en loupent pas une et en plus ils nous donnent des leçons de démocratie. Nantes est la capitale de la Bretagne, que ça leur plaise ou pas.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.