Pourquoi et comment être breton ?, conférence de Rozenn Milin à Plouguin jeudi

12

 

Conférence-débat : “Pourquoi et comment être Breton ?”, animée par Rozenn MILIN

La course pour la langue bretonne, ar Redadeg, approche, mais pourquoi courir pour la langue bretonne ?

Conférence-débat animée par Rozenn MILIN suite à la publication de son livre “Questions d’identité, pourquoi et comment être Breton ?”. En s’appuyant sur les témoignages des 19 personnalités qu’elle a rencontrées elle abordera les questions d’identité et ouvrira le débat avec la salle.

Jeudi 28 avril – 20h30, salle polyvalente de PLOUGUIN

Rozenn Milin est née dans le Léon en 1960. Après une maîtrise d’Histoire, elle exerce diverses fonctions dans l’audiovisuel, en Bretagne comme au Pays de Galles. En 1998, elle devient la directrice générale de TV Breizh. A partir de 2006 elle dirige le programme Sorosoro, contribuant à la sauvegarde des langues en danger à travers le monde, porté par la Fondation Chirac.

Organisé par la municipalité de Plouguin et le comité local de la Redadeg

Rozenn Jaquette Rozenn PNG 4 Fichenn Treglonoù-Brelez echu 2

Prezegenn : “Perak ha penaos bezañ Breizhat ?”, gant Rozenn MILIN

Emañ Ar Redadeg evit ar brezhoneg o tostaat. Met perak redek evit yezh ar vro ?

Da-heul al levr “Questions d’identité, pourquoi et comment être Breton ?”, bet skrivet ganti, e kinnigo deomp Rozenn Milin prederiañ war an identelezh. Evit se e kemero harp war an testenioù he deus dastumet digant 19 den brudet hag an eskemmoù gant ar sal.

Yaou 28 a viz Ebrel – 8e30 noz, sal liezimplij PLOUGIN

Ganet eo Rozenn Milin e 1960 e Bro-Leon. Goude bezañ studiet an Istor e labour e bed ar c’hleweled, e Breizh kement hag e Bro Gembre. E 1998 ez eo anvet e penn ar chadenn TV Breizh. Karget eo eus ar raktres Sorosoro, evit an Diazezadur Chirac, e 2006. Pal ar raktres-se eo harpañ ar yezhoù en arvar dre ar bed.

Aozet gant kumun Plougin ha strollad lec’hel ar Redadeg

12 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here