Les sénaTUEURS d’abeilles ont encore frappé !

4
11

Paris, vendredi 13 mai 2016, les abeilles sont malades ! malades de cette classe politique qui préfère privilégier les intérêts de quelques firmes au détriment du bien commun : c’ est toute la France qui est actuellement malade de cette classe politique déconnectée des préoccupations du plus grand nombre. Alors, la démocratie ça se mérite ! les citoyens ont encore du pouvoir, celui de faire savoir à ces élus notre mécontentement…Après les pétitions, rien ne nous empêche de leur adresser un petit mot !

 COMMUNIQUE DE PRESSE

AGIR POUR L’ENVIRONNEMENT

Une poignée de sénateurs a pris la responsabilité de rejeter, lors de l’adoption du projet de loi pour la reconquête de la biodiversité, le principe d’une interdiction des insecticides néonicotinoïdes, y compris à la date lointaine de 2020.

CARTON_ROUGE

Pour Agir pour l’Environnement, “ces sénaTUEURS d’abeilles ont inventé une nouvelle forme de droit mou, où il est interdit d’interdire”. Le fait que la date de 2018, votée par les députés, pour une interdiction définitive ait disparu de la loi adoptée par les sénateurs est la preuve de la surdité démocratique de la Haute Assemblée.

Malgré, les 76 % des Français (sondage IFOP réalisé à la demande d’Agir pour l’Environnement) se prononçant pour une telle interdiction, les 170 000 personnes ayant signé notre pétition exigeant des mesures fortes visant à limiter l’effondrement des colonies d’abeilles, les nombreux arguments techniques, économiques et juridiques avancés par un rassemblement de professionnels de l’apiculture et d’ONG, moins d’une douzaine de sénateurs a pris la responsabilité hier soir de soutenir le lobby de l’agro-chimie.

Heureusement le mouvement pour une transition agro-écologique est en marche sans le soutien des parlementaires inféodés aux lobbies qui saccagent notre agriculture et notre environnement.

Il est temps que les sénateurs assument leurs responsabilités et que le moment venu ils soient sanctionnés par les urnes.

C’est pourquoi, Agir pour l’Environnement mettra dans la journée en ligne un trombinoscope des élus ayant rejeté le principe même d’une interdiction des pesticides néonicotinoïdes et le diffusera aux 500 000 contacts électroniques de son réseau.

4 COMMENTS

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.