“On a découvert le foot islandais, découvrons aussi leur façon de faire de la politique”

66

Carhaix, mercredi 6 juillet 2016, Les Islandais, citoyens d’un petit pays, n’ont pas de leçons à donner que dans le domaine sportif. En effet ils sont parvenus à redresser la situation économique de leur pays très gravement secoué par la crise de 2008 :

COMMUNIQUE DE CHRISTIAN TROADEC

 

“On a découvert le foot islandais, découvrons aussi leur façon de faire de la politique”

A l’occasion de l’euro de football, beaucoup de Français ont découvert l’Islande. Son équipe s’est hissée jusqu’en quart de finale de la compétition ce qui est remarquable pour ce « petit » pays européen de 320 000 habitants.

Mais l’Islande a une histoire récente qui prouve que le discours sur la « taille européenne » des territoires, et par exemple les nouvelles régions hexagonales, montre son inanité. La taille et le nombre d’habitants sont des critères qui n’ont rien à voir avec la capacité à innover et à se mobiliser.

Les Islandais, citoyens d’un petit pays, n’ont pas de leçons à donner que dans le domaine sportif. En effet ils sont parvenus à redresser la situation économique de leur pays très gravement secoué par la crise de 2008.

En février dernier, le taux de chômage est revenu à 1,9 % comme avant la crise de 2008. Dans la foulée le peuple islandais a exigé de son gouvernement une nouvelle constitution.

Par deux fois et par référendum, le peuple islandais a refusé que l’état garantisse sur le budget national les pertes des banques privées « islandaises ». il a fait inculper, juger et condamner ses banquiers et ses ministres corrompus. L’Etat islandais a remboursé les avances reçues du FMI et fait repartir son économie sans sacrifier son modèle social. Les grecs, les portugais et les espagnols voire les français apprécieront la différence de traitement avec les purges que la politique néolibérale actuelle leur administre.

Résultat, Reykjavik n’a pas sacrifié sa politique sociale et le FMI a été totalement remboursé de ses avances financières. Cette politique a fonctionné, moins d’entreprises ont fait faillite et il n’y a pas eu d’exode des jeunes comme au Portugal, Espagne ou Irlande.

 

Christian Troadec

66 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here